Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bloc-notes éducatif

  • Théorie de l'effondrement: Qu'en est-il de l'éducation?

    Je participais la semaine dernière à la première session du cycle d’auditeurs de l’Institut des Hautes Etudes de l’Education et de la Formation, qui doit permettre à des acteurs/actrices de l’éducation issus des collectivités, des administrations centrales, des partenaires sociaux, de réfléchir ensemble sur l’action éducative nationale.Une bonne raison pour planter quelques banderilles après avoir été saupoudré, en deux jours, des dernières mesures éducatives du ministère actuel.

    Lire la suite

  • Quelle formation pour le métier d'enseignant, aujourd'hui et demain?

    C'est la question qui m'était posée dans un atelier du congrès de l'Association Fédérative Nationale des Etudiants de Géographie où j'intervenais au nom du SE-Unsa. Une question vaste, pas forcément celle sur laquelle je travaille régulièrement, d'où l'intérêt de prendre un peu de hauteur. Automatisation, "kodakisation", neurosciences, intelligence artificielle, font la une des médias spécialisés, mais que se passe t-il en matière de formation de ceux qui vont former? Pour la France?

    Lire la suite

  • A quoi peut-on prétendre quand on a 18 ans en 2019 ?

    Le syndicat général des lycéens m’a invité pour représenter le SE-Unsa à un débat avec les organisations représentatives des parents d’ élèves. Au programme des discussions, le service national universel, le baccalauréat, parcoursup et la pédagogie au lycée plus largement. Tant qu’à faire, je fais de la préparation de ce débat (recherches en amont et clarification de nos positions) un article de blog.

    Lire la suite

  • Violence à l'école: les faux débats

    Bagarre entre bandes à la sortie d’un collège, suicide d’un élève pour cause de harcèlement, agression sur un ou une enseignante, par un parent d’élèves ou par un élève, ces faits divers maintiennent l’actualité médiatique sur un sujet, le temps d’une semaine ou deux. Le gouvernement annonce des mesures « fermes » et « rapides », voire même publie en quelques jours un « plan violence ». Et puis un autre sujet défraie l’actualité, et on oublie la thématique pendant quelques mois ou quelques années.

    Lire la suite