Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • mes impressions de la rochelle

    medium_014_devtencan-musique-250.jpg j'ai hésité à placer ce message, regards d'actu ou militant? en effet cet évenement qu'est l'université d'été de la rochelle je l'ai vu en deux temps: à la tv pour le début et la fin, de fait, sur les chaises du MJS, pour le samedi et le dimanche matin.

    qu'est ce que je retiens du grand et du premier (loin devant l'université d'été de Marseille pour l'UMP) rendez-vous politique de la rentrée? Non ce n'est pas l'émotion de Lionel Jospin. Et pourtant. le soir du 21 avril 2002, comme des centaines de jeunes, je décidais d'entrer en politique...un peu comme on entre au séminaire ou dans l'armée hèhè. et dépuis je ne me repose plus...au sein de nouvelle gauche, pour la bataille culturelle et le droit à l'avenir. d'ailleurs Jospin je l'ai pas vu en entier: il a commencé par nous lire une fiche de 7 feuillets genre cours de politique...alors qu'on attendait un grand chef politique qui avait mis sa carrière en parenthèses après avoir brillamment montré que la gauche pouvait dire ce qu'elle faisait et dire ce qu'elle faisait. Donc je suis allé boire une biere avec Baptiste du 67 et, mea culpa, j'ai raté la question de ma camarade audoise sur Lionel pourquoi nous as tu quitté. snif, même si sa réponse, vue à la tv, m'a convaincu: oui c'était cohérent avec son intégrité et sa vision de la politique.

    alors quoi retenir? segolene royal? ou plutot le fait qu'elle ne soit pas venue. très dommage car j'aurais aimé l'applaudir et lui montrer qu'en tant que jeune socialiste je n'ai aucune animosité pour elle...tant qu'elle ne joue pas le jeu des médias et de la droite. j'aurais aimé pouvoir la soutenir, pour porter et incarner ce projet socialiste élaboré collectivement. dommage et à la revoyure. contrairement à ce que semblent montrer les médias, je n'ai pas beaucoup vu segolene ce week-end.

    les autres présidentiables peut-être? j'ai été heureux de les voir répondre à nos questions. j'ai raté fabius qui parait il a été bon, SDK qui n'est pas très péchu mais certainement de qualité, jack lang...euh la je bossais notre rentrée avec Cédric...et j'ai écouté passionnément martine aubry qui pour moi a été la meilleure (seule à avoir standing ovation), la plus convaincante pour incarner la gauche. pas de chance qu'elle passe mal auprès des médias.

     d'ailleurs...c'est ca que je retiens de la rochelle! les médias vous trompent! ils passent les images apres, avant par des montages, pour faire prendre à des extraits des significations qu'ils n'ont pas! d'un discours de 1h30 de hollande ils retiennent seulement la phrase de quelques secondes sur les presidentiables! rien sur le devoir de victoire, slogan du MJS repris par tous les intervenants! 'rien sur la situation du pays, sur le projet des socialistes, alors que nous n'avons parlé que de ca. c'est énervant. j'en veux aux médias qui écrasent les militants, qui cachent la tribune en restant debout, qui coupent nos interwiews, orientent nos réponses, montrent ce qu'ils veulent: petites phrases, personnalités...mais pas les 3000 militants qui étaient présents, jamais aussi nombreux. mais j'en veux aussi à ceux qui aiment les petites phrases. merci fabius pour voici, merci jospin pour les sondages, merci DSK pour trimbaler partout ta compagne....

    pas de politique personnelle, personnalisée, à la petite semaine! cette université d'été, ma deuxième après 2003, a été pour moi un moment de convivialité puisqu'on retrouve des camarades appréciés, de débat pour parler des grands problèmes de la France, et OK un peu de show biz. mais pourquoi y a que ca qui passe?

    ca m'enerve et avoir regardé les journaux tronqués, manipulés, a gaché mon université d'été plus que le retour de 8h en train.

    http://www.mjsfrance.org/rubrique.php3?id_rubrique=265

  • mes cours de CAPES

    les cours que je propose sont souvent ponctués de fautes de frappe, recopiés sur des copains ou pris en cours, ils peuvent avoir des trous: je m'endors ponctuellement à 14h50 quand je suis en cours (toujours pas compris pourquoi), Olivier, cher camarade de cours, est très bavard donc...

    Ces cours sont ceux de la préparation au CAPES dispensés par l'IUFM et l'université Paul Valery de Montpellier, 2005/2006.

    un cours sur l'organisation administrative de l'Afrique romaine CAPES_051005_L’Afrique_romaine_–_organisation_administrative.doc

    un cours sur le fonctionnement des institutions locales dans l'Afrique romaine CAPES_091105_L_Afrique_romaine_le_fonctionnement_des_institutions_locales.doc

    un cours sur la population de la France CAPES_080905_France_et_ses_regions_-_population.doc

    un cours  sur la France d'outre mer CAPES_130905_France_et_ses_regions_-_La_France_d_outre_mer.doc

    un cours sur les espaces ruraux de l'amérique latine CAPES_151105_Amerique_latine_Les_espaces_ruraux_latino-americains.doc

    un cours sur les dynamiques de peuplement en Amérique latine CAPES_270905_Amerique_latine_–_dynamiques_de_peuplement.doc

    un cours de contemporaine sur le vote des campagnes au XIXème siècle CAPES_181105_Les_campagnes_contemporaines_le_vote_des_campagnes.doc

     

     

  • la guerre au Liban, tout le monde en parle, moi aussi...

    Pourquoi en parler: pour me forger une opinion cohérente, pour patienter (j'attends quelqu'un), pour remplir ce blog... plein de raisons.

    d'abord voir ce conflit de manière globale: un proche-orient à feu et à sang, de nombreux peuples, ethnies, avec ou sans territoire, des ressources limitées, notamment en eau, et des enjeux terrifiants: le pétrole. Les protaganistes: l'état d'Israel, avec ses raisons d'exister, son histoire, mais aussi ses conquêtes et les critiques qui s'y rapportent, des états arabes malveillants, des groupes terroristes qui sont contre l'existence d'Israel, une communauté internationale hésitante, ou laissant faire.

    pas question de parler aussi de la palestine, de l'Iran, de la Syrie...on remonterait aux origines du conflit pourtant. d'un côté aujourd'hui on parle de provocations des fanatiques du hezbollah, qui, du sud du liban, tirent des roquettes sur le nord d'israel; de l'autre d'une invasion terrestre et aérienne, de destructions et de morts civils dans un peuple qui ne peut se défendre. donc tout n'est pas simple: des manifs pacifiques en israel à la présence de ministres hezbollah dans le gouvernement libanais en passant par l'attitude américaine qui fait durer le conflit. les enjeux nous dépassent souvent mais les gens qui meurent meurent pour de vrai...pas de gentils pas de méchants mais tout de même, des civils libanais meurent des bombes et des balles israéliennes.

    l'offensive continue et elle s'étend, tandis que les tirs des terroristes s'accentuent et que la faim commence à poindre. quelle issue? une force internationale après le cessez le feu? mais si les terroristes veulent continuer à lancer des bombes qui va les en empêcher? ou peut-être faut il discuter avec d'autres pays pour obtenir quelque chose des milices? compliqué tout celà. en tout cas la paix et nécéssaire et ne suffit pas. ces pays sont dévastés, redévastés et auront du mal pour sortir du sous développement si on bombarde routes écoles hopitaux tous les 5 ans. Alors la paix au proche-orient, ce n'est pas seulement un leitmotiv de gauchistes, c'est aussi vouloir sortir une région des guerres ethniques, du sous développement et des régimes qui ne sont pas démocratiques (ou laiques j'ai envie de dire)

    bonne chance donc!