Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

POURQUOI l'espoir fait vivre?

medium_sarko_salut_nazi-300x307.jpgL'espoir fait vivre. Car l'espoir est profondément humain. L'espoir est généreux. L'espoir est idéal. L'espoir fait reculer la mort.

L'espoir, pour moi, c'est une conception de la vie basée sur le progrès de l'humanité. C'est le sentiment que la vie est belle...MAIS qu'elle pourrait être encore plus belle. c'est le refus de la fatalité: nous pouvons tout faire et tout changer. c'est aussi la raison de mon engagement, de ma conscience d'une responsabilité individuelle et collective qu'il faut assumer pour changer le monde.

aujourd'hui, cet espoir résiste. Il résiste à l'ascension du candidat Nicolas SARKOZY, en campagne depuis 5 ans sur fonds publics, puissamment aidé par ses amis des médias et des maisons d'édition. Ce candidat, tel un détraqueur, aspire tout le bonheur et fait ressortir toutes les peurs des Hommes, tous leurs plus mauvais sentiments: la jalousie, le mépris, l'égoisme, la cruauté. Cet homme est le candidat de ces mouvements qui font reculer le progrès de l'humanité: industrialisation libérée sans bornes qui détruit l'environnement, atlantisme soutenant un interventionnisme menacant la paix, ultra-libéralisme qui détruit l'état et toutes les solidarités, société sécuritaire qui détruit toutes les libertés.

le 6 mai, si les citoyennes et citoyens français ne réagissent pas, des nuages très noirs s'installeront sur la France. Amis, camarades, soyez convaincants auprès de vos proches, le bruit des bottes se rapproche!

Commentaires

  • J'ai franchement peur, peut-être parce que j'y coyais trop. Je sais très bien que rien n'est perdu et que tout peut encore arriver, que les sondages peinent à réussir à refléter la réalité de l'opinion publique.

    Cependant, je crains l'opinion publique. Je la crains parce que je sais qu'elle est manipulée par la droite. Je sais qu'elle est largement influencée par les puissants réseaux autour du candidat de l'UMP. Je sais que de nombreux, pour ne pas dire, tous les groupes économiques dominants soutiennent Nicolas Sarkozy.

    Ce qui me gêne, c'est qu'ils travaillent à sa victoire. C'est qu'ils constituent des relais dans les médias pour, incontestablement, la rédemption de la bonne parole ultralibérale au travers de la Nation. C'est bien cela : la Nation est conseillée par la droite, et même la plus dure, alors que certains dissidents tentent de n'en faire qu'à leur tête.

    Les plus courageux je pense. Ceux dont les convictions sont les plus profondes, inébranlables. Ceux pour qui il est impossible de laver le cerveau à la manière de TF1 à coups de journaux télévisés en passant par les publicités du Couscous Royal. Avec sans équivoque la célèbre phrase de Le Lay, on peut dire que les esprits de gauche sont bien les plus inexpugnables.

    On doit oser dire cela sans vouloir former un front d'opposition conséquent contre soi. Ceci avec l'idée qu'il faille établir les lignes de clivage là où elles doivent être, répartir les protagonistes de l'un et de l'autre côté de cette frontière avec ces même principes. Les seuls principes de morale ordonnant l'agencement de tel ou tel acteur selon son idéologie et doctrine politique, sa vision philosophique du monde, de ce qu'a été le passé, de ce qui est le présent et de ce que devra être l'avenir.

    Des moyens pour y arriver, atteindre ses objectifs et mesurer fiérement ses résultats avec l'ambition que l'on a eue un jour et que l'on a sentie la plus forte. Le progrès n'est pas ailleurs. Je veux dire, le progrès pour l'Humanité.

    Bien-sûr, il existe le futur pour son peuple uni sous un drapeau étatique, mais l'essentiel est loin de se résumer à cela. Parce qu'un Etat n'est rien seul, parce que, dans une certaine mesure, un Etat ne veut rien dire bien qu'il signifie à l'origine la volonté géniale d'une communauté à se gouverner entière, à prendre des décisions pour l'ensemble de ses membres et ériger immédiatement un destin identique.

    Simplement, voilà pour nous l'Europe. Un continent ? Cherchez la définition d'un continent et ses caractéristiques ordinaires et vous verrez que l'Europe n'a rien à voir avec cela. Si les Européens disent que leurs terres forment un continent, c'est parce qu'ils le souhaitent. C'est parce qu'ils auraient aimé voir ce continent émerger d'on ne sait où. La science étant trop stricte pour cela, elle nous explique que nous nous trompons là où justement nous y croyons le moins encore hier.

    L'Europe unie, unique, non-plus émergeante des eaux mais surplombant les mers. Les Etats ne sont que temporaires, l'évolution globale de la planète et ses boulversements conduisent indéniablement à des restructurations. N'allons pas dire que les Etats sont divins, la planète elle-même ne l'est pas à l'instar du Soleil.

    Cherchons ce qui nous rassemble ici et maintenant et qui va obligatoirement dans nos intérêts si l'union fait la force. L'Europe, et oui au coeur du Vieux monde, respire pour la prmière fois. Donnons vie à cette déesse dont le seul espoir serait que son plus cher voeux soit excaucé. Faisons aboutir l'Europe politique et non pas un bel espace de libre-échange ou une vulgaire zone de marchés.

    Voyez la différence avec Ségolène Royal. Sarkozy veut l'économie tout tout de suite rencontre abominable avec les ouvriers y compris. Comme si la campagne que lui rend le parrain de son fils, Martin Bouygues, ne lui suffisait pas. Comme si, de surcroît, il devait mettre à son service ses exceptionnels talents de manipulateur, dont chacun ne doute pas.

    Pourquoi ne pas citer Jaurés et Blum, ils peuvent toujours servir eux-aussi, c'est vrai on peut aussi s'appuyer sur le PS pour gagner non ? L'UMP n'est pas exhaustive enfin. Je vous prierai de ne pas m'énoncer la diabolisation ou l'appartenance de l'Histoire à une cause vous perdrez votre temps. Vous perdrez votre temps à vous tromper vous-mêmes.

    Au fond, je crois que vous avez la solution pour répondre au problème qui se pose à vous pour le 6 mai prochain. J'ai quand même plus confiance que je ne l'imaginais. Ne me demandez pas d'admettre que vous éliriez un homme usant de démagogie, donc dangereux pour la nature démocratique de notre République, qui concentrerait encore plus de pouvoir entre ses mains qu'il n'en a maintenant alors que déjà jamais un ministre de l'Intérieur ne put être aussi redoutable.

    La confiance aveugle n'est pas bonne même si cet homme vous fait plaisir. Ne donnez pas toutes les clés de l'Histoire à un seul être, elles ne pourraient être bien utilisées. Il se pourrait qu'une clé soit taillée pour ouvrir toutes les portes, même celle de votre âme citoyenne. Il se pourrait qu'alors, vous n'y puissiez plus rien. Il se pourrait enfin que vous n'ayez pas fait bon usage de votre droit de vote le 6 mai prochain.

  • cher sebastien tu peux refaire tes commentaires en enlevant toutes tes grossieretés? Tu es aussi libre que les 40 millions de français qui n'ont rien fait pendant l'occupation. aussi cultivé que qqn qui confond l'état et la politique pour citer jospin qui , franchement, ne merite pas ca. tu te prends pour l'histoire en plus. en défendant toute interprétation. (alors que c'est le travail de l'historien) en s'y drapant dedans. en citant les forces profondes de renouvin pour dire le contraire de ce qu'elles signifient (le pauvre il va se retourner dans sa tombe)....je te donne autant de chance d'avoir le CAPES que ma candidate pour remporter les présidentielles, c'est dire :)

Les commentaires sont fermés.