Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • de mes classes, d'un jeune enseignant et d'élèves ennuyés...

    Je suis prof, là pour aider des enfants à avoir les capacités d'élaborer leur projet de vie et d'agir comme citoyen. je suis pas animateur de centre aéré ni chauffeur de salle ni agent d'ambiance. et pourtant...insulté, méprisé, conspué...je hais mes troisième! et pourtant c'est dans le stress, quand je sens l'autorité chanceler (refus d'une eleve de sortir de la classe après exclusion) que je retrouve des reflexes naturels...diversion dans la gestion de la classe, pointe d'humour, voix vibrante, mots et silences bien choisis pour parler de la constitutionnalité des lois...qu'est ce qui faut pas faire.

    mes 6ème sont attachantes. c'est moi le prof principal mais je ne suis pas encore dans la peau. mais bon la gestion individuelle est un plaisir, on peut encore gentiment demander pourquoi tant d'agitation pour un jour donné. et enfin, mes 4ème, ces chers 4ème qui sont si sympathiques, participent, rigolent, discutent...s'ébrouent parfois mais savent rentrer dans le rang. et enfin ces 3ème si suffisants, là où ce n'est pas un plaisir d'enseigner. comme je disais aujourd'hui à la CPE on se demande ce qu"on fout la.

    être prof...mes préparations de cours: Le peuple de la bible, les Hébreux.doc, L'Egypte, les dieux, les pharaons.doc, préparation de devoirs, corrections, élaboration de fiches de révision et de  correction...mais aussi préparation de planifications sur l'année, discussion avec le CPE pour gérer la vie de classe (en tant que PP), travail sur des projets pédagogiques, des concours comme celui de la résistance...recherches de documents incroyables pour appater les élèves...gestion du matériel, des transparents aux feutres, gestion de la carrière..tout celà prend bien du temps et je suis enseignant de 7h30 à 19h 6 jours sur 7 avec une heure pour manger. soit, je n'avais jamais compté avant...63h par semaine?

     

  • QUAND je rêve d'ancien régime...

    ff5f953a4f0dcc3d948619a2a243d467.gifmoderniste un jour, moderniste toujours! malgré ma déception quand j'ai entrevu versailles, regarder marie antoinette de coppola me met dans tous mes états: au delà de kirsten dunst dont je suis un inconditionnel, il y a cette grandeur. la grandeur de la monarchie absolue de droit divin qui a fait de l'île de france la France. qui a régné sur le monde. qui a inspiré tous les souverains.

    en arpentant les jardins de Versailles, j'ai eu beau respirer renifler fermer les yeux...je n'ai pu imaginer. je n'ai pas senti le vent de l'histoire. et j'ai failli en chialer. la musique de lulli? les operas? qu'est ce qui peut bien opérer un tel charme? le royalisme j'ai envie de dire. louis XV à fontenoy. le sacre. les entrées dans les bonnes villes du royaume. le respect des sujets pour ce demi-dieu. non pas la vie de cour mais...je sais pas.

    et pourquoi il n'y a plus de roi??? une expérience révolutionnaire et républicaine c'est sympa mais bon...si ces c... de communards n'avaient pas incendié les tuileries vous vous imaginez la remontée des champs élysées par le carosse royal la gueule que ca aurait????? enfin trêve de plaisanterie...

    tout celà pour dire que le XVIIème me manque. je rejoins de gaulle, dans ces temps de médiocrité, où est la grandeur? quand de gaulle se posait en puissance indépendante face à l'URSS et aux EU il payait ses factures d'électricité et ses impots locaux...sarkozy mange les restes des piques niques bushiens et vit aux frais de la princesse et se fait augmenter son salaire et son budget...le pire? le culot de se recueillir à colombey! ca vaudrait une campagne militante!

     

  • DE RETOUR DE WOLFSBURG: UNSERE RICHTUNG, Links!

    adcfc994c8f0854e5fb2850cf2948095.gifc'est 23h, je viens juste d'arriver à vitry. train pour hanovre à 15h, puis avion, RER. pression de l'avion, mes oreilles ont pris cher. pression du sommeil: j'ai dormi dans la baignoire la nuit dernière (crise d'allergie) et j'ai un peu l'air de DSK (les initiés comprendront).

    je suis content de mon petit tour en allemagne. avoir parlé en allemand, les amis, les débats...une autre vie politique. en allemagne c'est le tournant à gauche pour tout le monde. les grünen, en congres, mais aussi une partie de la CDU...et évidemment les jusos qui veulent pousser le SPD à un repositionnement.

    unsere richtung, links: notre direction, à gauche. ce fut un beau congres, pittoresque (la sonnette, les votes sur les mandats perdus...) les jeux des tendances régionales, les amendements et les résolutions très approfondis...et l'hotel luxueux, les petits déjeuners orgiaques!

    c'est parti pour une semaine difficile (derniere ligne droite avec les conseils de classe, sortie scolaire, mutations, réunions politiques...) je tiens le coup en espérant pouvoir mieux gérer mon emploi du temps (je vais rajouter une colonne sommeil).

    mes félicitations à franziska drohsel, 27 ans, Berlin, nouvelle présidente des jusos (jeunes socialistes allemands)1dd67fbaddc3c331efb95829a947335b.jpg

  • 900 000

    1415fd7de4f109e117a35c2ac32af0cf.jpgC’est le déficit de logements en France selon le rapport de la fondation abbé Pierre sur le mal-logement de 2007. Pourquoi un tel déficit alors que partout on voit des terrains en construction ? Parce que les constructions actuelles sont pour 43% des maisons individuelles qui dévorent l’espace et pour 31% sont des programmes immobiliers de petits logements à but spéculatif. En effet, les aides fiscales induites par la loi Robien sur le logement favorisent la construction de petits logements dans des villes moyennes où les terrains ont un prix modique pour assurer un profit maximum.

     

    Seulement 11% des logements construits cette année sont des HLM alors que 1,3 million de français sont aujourd’hui candidats à l’obtention d’un logement social. Les petits logements, trop chers, représentant 45% des constructions annuelles, ne trouvent pas preneurs alors que les familles ont du mal à trouver des appartements de 3 à 5 pièces. Il est clair que l’offre est inadaptée à la demande. La recherche du profit, la loi du marché ne fonctionnent pas pour assurer un droit effectif au logement.

               

    L’état doit donc réinvestir la politique du logement autrement que par les dispositifs d’aide fiscale qui favorisent exclusivement la spéculation. Que représente la loi SRU sur les 20% de logements sociaux quand 82% des Français y sont éligibles ? qu’en est-il des logements aidés qui vont des logements étudiants aux accessions à la propriété ? Dans ce débat sur le logement intervient aussi la question de la ville que nous voulons. En terme de mixité sociale, de hauteur de bâtiments, il faudra faire des choix !

     

    Le premier choix pourrait être de revenir sur les aides individuelles (13 milliards d’euros aujourd’hui pour l’ALS, l’APL, etc.) développées par la droite à la fin des années 70, pour revenir aux « aides à la pierre », à la construction, et faire ainsi baisser la pression des prix, sans toutefois oublier d’utiliser les réserves foncières que constituent les centres historiques dégradés et les friches industrielles!