Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Cherche directeur adjoint de camping, ingénierie sanitaire, sens de l'humour et cynisme appréciés!

    01-04-2001-hippodrome-carpentras.jpgMettre ca dans la colonne militant c'est un kiff. Chers camarades et chers amis, je me connecte de Carpentras, après cinq jours d'absence sur le net..en cinq jours j'ai nettoyé ou fait nettoyer par une équipe de 40 personnes 30 toilettes et 45 douches, fait changer une centaine de poubelles et ramassé bon nombre d'objets immondes. J'ai confisqué 11 litres de bière croates, appris à porter des lunettes de soleil pour cacher mes yeux, manqué l'amputation d'une jambe ravagée par des animaux étranges, mangé des choses innomables, et acquis une expérience précieuse pour travailler dans le domaine de l'hotellerie section camping!

    Ce camp est un succès. Bonne humeur militante, le soleil qui écrase des débats de qualité, mais aussi des parties mémorables, des bilatérales extremement interessantes avec les allemands, les suedois, les belges, où nous avons pu échanger de manière précise sur des sujets très originaux. Ce camp restera un excellent souvenir, il me donne surtout l'envie d'y participer comme participant invité et non comme organisateur pour mieux pouvoir profiter de l'ambiance cosmopolite et des débats!

    Le sommeil est bref, se venger en coupant les douches brusquement ne suffit pas pour lutter contre la fatigue...mais je serais très peiné, dans deux jours, de devoir quitter cet hippodrome traversé de long en large!

  • One week in Carpentras

    carte-provence.gifVous vous dites certainement qu'est ce qu'il fait à Carpentras ce tocard à savoir à 30km à l'est d'Avignon, dans la pampa avignonaise...je monte des chaises, je prends des gens à la gare TGV, je tape sur des sardines et je monte des tentes. Je mange des pizzas, je me leve à l'aurore, je dors sous la tente et je bois 10litres par jour.

    Des travaux agricoles? Presque. je l'avais déjà écrit le MJS organise cette année le camp d'été d'ECOSY les jeunes socialistes européens. le but pour mon organisation c'est évidemment que ce camp soit réussi tant sur le plan matériel que sur le plan des idées: alors que la France détient la présidence de l'UE, notre responsabilité est forte: élargissement approfondissement, Europe par la preuve, europe sociale, europe fédérale ou démocratique, les champs sont nombreux pour permettre au MJS de faire passer ses idées: un protectionnisme assumé, un rôle assumé  en matière de régulation commerciale dans le monde et pour réduire les inégalités mondiales, les atteintes aux droits de l'homme...

    Je ne parle pas souvent d'Europe. Je reconnais l'échelonnement de l'antique puissance étatique de la région à l'Europe sans parler de l'intercommunalité et de l'échelle-monde mais ma foi...j'aime l'état nation, j'aime la France, j'aime cet état construit sur plusieurs siècles et cette échelle qui fut la plus propice jusqu'à la fin du XXème siècle pour changer la vie ne doit pas être négligée.

    Revenons à nos moutons. depuis dimanche je suis à carpentras, et mes vacances sont bien studieuses, bien utiles, bien fatiguantes...pas le temps de penser, pas le temps d'écrire, pas le temps de bloguer, vous l'avez remarqué!

    Et je regrette quand même qu'une certaine personne ne soit pas la ;-)

  • lectures, visions et looses des nords et des suds...

    bloch_etrange_defaite_L25.gifJ'ai le teint blafard, les pupilles retrécies, j'ai dormi deux heures et conduit toute la nuit de Paris à Carpentras dans le Vaucluse. Chaleureusement accueilli par Benoit et ses pates vertes, qui nous a permis (volontairement...ou pas) de bénéficier d'une chaude et orageuse matinée provencale...Comment occuper son temps? des livres et des DVD évidemment, quand on ne dort ni ne sort!

    livres? finie la période Zola, finie le premier tome des mémoires de De Gaulle, j'ai enfin pu lire l'étrange défaite de Marc Bloch, un éclairage original d'une de mes périodes préférèes en histoire, que j'enseigne avec passion, à savoir la défaite de 1940...La première armée du monde défaite en six semaines ce n'est pas banal, surtout quand l'Allemagne rompt les lourdes défenses françaises grâce à une tactique inventée par...le général de Gaulle! Marc Bloch, capitaine de l'armée de réserve, raconte ce qu'il a vu. La désorganisation des états-majors, les retraites qui tournent à la débacle, les chefs dépassés qui ne veulent pas se détacher des stratégies de la première guerre mondiale....les gouvernements qui s'écroulent, ce régime incapable, et les Français, les patriotes, les soldats désemparés et prêts à s'en remettre à un maréchal sénile et défait...

    DVD? on evitera de parler d'american pie 2, en revanche j'ai pu regarder être et avoir, un documentaire sur une école à classe unique dans le massif central. émotion évidente face à un enseignement d'école maternelle qui n'apporte pas forcément des connaissances livresques, mais qui plutôt éveille et initie aux mille richesses de la vie...merci donc à la personne qui m'a conseillé ce dvd, un jour, dans un bourg des hautes alpes....j'aurais aimé partager ces richesses avec elle.

    Le camp d'été des jeunes socialistes européens (ECOSY) démarre vendredi à Carpentras. Immense responsabilité et honneur pour mon organisation, appellée à recevoir 1500 jeunes socialistes issus de toute l'europe pour des workshops, des parties, des plénières et des tournois. Enorme fatigue en perspective, pour mes pauvres tâches, et qui sait, des surprises?

  • Delanoë, Moscovici, Hamon: 3 contributions pour le congrès PS

    blog_-Hamon_Benoit.jpgPourquoi ce choix? Il est 21 contributions, j'ai déjà étudié celles de 3 prétendants au premier secrétariat ou au principat (pour pas dire leadership) du parti socialiste, maintenant c'est au tour de 3 autres prétendants: Bertrand Delanoé, maire de Paris et proche de Lionel Jospin, qui a déclenché une petite polémique en se disant socialiste et libéral, Pierre Moscovici, nouveau barbu qui émerge, député et 3ème couteau de DSK, ou encore Benoit Hamon, jeune eurodéputé, ancien meneur du Nouveau Parti Socialiste. Ces 3 candidats ont fait des choix différents: Bertrand Delanoé s'appuie sur sa popularité, les élus et les caciques du Parti, Moscovici sur un nouveau courant, les reconstructeurs, avec Arnaud Montebourg, et Benoit Hamon sur des réseaux militants allant des syndicats aux organisations de jeunesse.

    Bertrand Delanoé a nommé sa contribution « clarté, courage, créativité ». Commencons par décrypter ces termes malheureusement ternes...la clarté, ce serait faire des choix, ceux des médias qui ont applaudit à la déclaration de principes du parti socialiste qui rayait le mot révolution de son vocabulaire. Pour certains pans du parti la clarté c'est donc le choix définitif de l'accompagnement du libéralisme économique. Dommage. Le courage, c'est un mot socialiste important (voir Jaures), ici, ce serait encore une fois un réformisme assumé. La créativité, c'est intéressant, c'est chercher des outils, des solutions, pour répondre à une situation donnée, nationale et globale.

    Bertrand indique d'abord que « l'immobilisme est un fléau, mais l'ingratitude est un leurre »: il n'est pas question d'abandonner le modèle social français sous prétexte qu'il est inefficace mais bien de lui redonner son éclat. Bertrand assume son choix de la liberté, de gauche pour lui, il fait l'analyse de nouvelles fractures sociales (temps partiel, CDD...) et propose un nouveau contrat social: nouveaux droits du salarié (un peu flexisécurité quand même), avec notamment la prise en compte des stages dans le calcul des retraites, lutte pour la qualité de l'emploi (très intéressant), élargissement du dialogue social...on trouve ensuite des recettes classiques dans certains domaines: small business act, autonomie des universités, vie étudiante aux mains des collectivités...on est bien dans un bon sens libéral-technocratique qui refuse les clivages politiques. C'est dommage! Bertrand reprend un argument du MJS: ce sont les plus pauvres qui souffrent le plus de la crise écologique. Pour autant, pas question de parler de décroissance, ni de sortie du nucléaire...ce n'est pas très « courageux »! Concernant la question sociale, le projet école, logement de Bertrand n'est pas très ambitieux, on recherche la « créativité » réclamée!

    Moscovici parle d'un « besoin de gauche », avec Montebourg, Cambadelis ou encore JP Huchon. Je découvre un désaccord fondamental avec mes idées dans ce texte: « l'effort qu'il nous faut fournir est celui de l'adaptation de notre analyse de la société, de nos orientations et de nos moyens d'action à l'époque et au monde d'aujourd'hui ». NON NON NON dix fois NON, une analyse ne s'adapte pas elle se construit en prenant du recul, les moyens d'actions ne s'adaptent pas au monde d'aujourd'hui, ils doivent justement être inventés, reconsidérés pour changer le monde pour changer le monde! Presque on devrait adapter nos idées! Les reconstructeurs veulent incarner le mouvement, refusent la troisième voie, et veulent mettre en cohérence outils et principes (c'est honorable!). Ces charmants reconstructeurs veulent proposer une « offre de gauche » sur le marché politique (la bataille culturelle est bien perdue), et proposent des primaires ouvertes (mais pas forcément des primaires de gauche, c'est dommage).

    Tout comme le MJS, les reconstructeurs veulent offrir un nouveau modèle de développement, une « croissance verte »...si le discours sur l'investissement dans la recherche est assez banale, la réflexion sur le vieillissement de la population et la politique énergétique est assez poussée. De plus, les reconstructeurs osent parler de l'efficacité du service public, c'est indispensable pour redonner crédibilité au discours de la gauche. Bon les rocardiens se font ensuite plaisir en déclinant le projet d'égalité réelle que leurs petits ont essayé de nous vendre au congrès du MJS. Ils entendent par ce terme une lutte contre la reproduction sociale, une réflexion sur les temps de travail, l'émancipation individuelle...Les reconstructeurs mettent l'engagement européen au coeur de leurs propositions. Ils osent remettre en question les objectifs de la stratégie de Lisbonne et c'est une bonne chose (la division internationale du travail montre ses limites avec l'essor d'une main d'oeuvre qualifiée dans les pays du sud...). Multiplier par deux le budget européen par un impôts sur les sociétés....je déteste une phrase lue au détour de ce paragraphe: « nous devons faire oeuvre de pédagogie pour convaincre les Français que les nouveaux états membres sont un atout pour l'Europe ». Et le dumping social on l'invente? L'alignement sur l'OTAN c'est un mirage? Les positions ultra-conservatrices de la Pologne c'est une vue de l'esprit? Je hais l'utilisation du mot pédagogie en politique! Les reconstructeurs veulent donner des moyens à l'UE: corps d'armée, doctrine d'emploi, politique de la petite enfance ou encore refondation de la PAC...

    Pour le parti, les reconstructeurs veulent atteindre la masse critique d'un grand parti de gauche à même de gagner un scrutin majoritaire, en s'appuyant sur de nouvelles pratiques, l'implication dans le mouvement social, l'éducation populaire (c'est à dire?), développer des services pour les militants ou encore moderniser ses instances, plus transparentes...ils veulent enfin définir pour les 2 ans à venir un programme de travail: modèle de croissance, qualité de vie au travail, nouveau modèle social (refonder notre modèle pour des solutions innovantes et efficaces: OUI!), une démocratie renouvelée, ou encore la liberté de choix du destin individuel, et enfin construire une Europe unifiée et puissante...

    Je pense avoir déjà parler de la contribution Reconquêtes dont je suis signataire. Pour résumer, la contribution s'organise autour de la recherche de nouveaux outils pour résoudre les diverses crises de la société et du monde actuel. Un principe, la régulation plutôt que l'adaptation. Des terrains de reconquêtes sont définis: l'Europe à travers la préférence communautaire et l'investissement dans l'industrie contre les délocalisations, une nouvelle politique sociale basée notamment sur la justice fiscale, un cheval de bataille important pour nous (redonner toute sa place à l'impôt direct progressif), et surtout réinventer des moyens d'action politique, ces leviers qui doivent nous permettre de transformer la société et non pas de nous y adapter: nouvelles socialisations (ex. l'eau), aller vers de nouveaux services publics...L'UE doit aussi être un nouveau levier d'action politique: révision du pacte de stabilité, impôt européen, services publics ou encore nouvelle politique étrangère pour promouvoir le multilatéralisme, la mondialisation des droits, et la transformation des organisations internationales (Organisation Mondiale de l'Environnement, une OMC plus démocratique), etc. Au delà de la sixième république qui a toujours été au coeur de nos propositions, la contribution définit 10 leviers de reconquête: tarif extérieur commun, serpent fiscal et social européen (cohérence des politiques, comme on avait fait pour la monnaie), grand impôt progressif direct, fonds souverain français, salaires indexés sur les gains de productivité, pôle public de l'énergie, encadrement des loyers, réquisition des logements vides, régularisation des sans papiers, Vième république primo-ministérielle ou encore grand parti de la gauche.