Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

7 conseils pour le parisien débutant

les_toits_de_paris_1.jpgLa « ville lumière » attire. Elle attire surtout les touristes, pour un weekend, et les jeunes en début de carrière. Qui connait un vrai parisien? On connait surtout des jeunes salariés, mutés, comme dans mon cas, ou tentés par le fort taux d'activité parisien, comme dans le cas de mes amis. D'autres viennent pour des études spécialisées, alors que certains, que je ne peux comprendre, viennent par choix. Quelle idée saugrenue. Paris fatigue, Paris vieillit, même si Paris, toujours, pourtant, constamment, Paris fait rêver. Et veiller. Pour survivre à Paris quand on quitte les plus belles régions de France, il faut obéir à certaines règles pour trouver un certain équilibre en attendant sa prochaine mutation...

Règle n°1: Occupez-vous! Engagez-vous! Pas de meilleur moyen pour connaître de nouvelles personnes alors que vous abandonnez tout votre environnement familial et amical, sans compter votre petite copine/petit copain qui vous larguera sans doute en pretextant la distance ou autre chose au bout de quelques mois. Ce qui evidemment allourdira la solitude de votre nouvelle condition parisienne. Faites du théâtre (super facile à Paris même si c'est un peu cher), engagez-vous dans le syndicalisme ou la politique, vous découvrirez de nouvelles têtes!

Règle n°2: La vie parisienne a un côté particulièrement stressant: les transports...Cette jungle sociale obéit à certaines conventions: Dans l'escalator tu resteras à droite ou te déplaceras à gauche. Le sens de ton métro tu regarderas pour ne pas perdre de précieuses minutes. Dans les couloirs tu te dépêcheras car tout le monde a une correspondance à prendre. Après le bus tu courras si tu ne veux pas rater tes émissions fétiches. Tes trajectoires dans les stations tu calculeras pour ne pas mourir (calculez votre vitesse, celle des gens qui arrivent en face et bifurquez petit à petit en gardant votre vitesse de croisière.) Bon après être provincial c'est un mode de vie. Dire bonjour au chauffeur avec l'accent et tenir la porte aux gens c'est toujours un plaisir.

Règle n°3: Vous allez passer beaucoup de temps à travailler et beaucoup de temps dans les transports, c'est ca la vie parisienne. Votre temps libre? Vous l'occupez pour vous installer, la paperasse, vos courses surtout, et le weekend, vous rentrez chez vous en province! LE TEMPS manque. C'est une constante parisienne. Aménagez-le! Faites vos courses à jours précis, achetez des légumes et des fruits pour avoir un semblant de vie saine. Gardez du temps pour glander, surtout le soir. Sortez une fois par semaine au moins à Paris. Gardez-vous une grasse mat...et vous survivrez! En découvrant la vie de capitale, les brunchs, les afterworks et autres mots compliqués...Et travaillez dans le RER, si vous avez de longs trajets, pour vous détendre le soir...

Règle n°4: Oui vous avez une vie de merde, et les terrasses ensoleillées de la Comédie, à Montpellier sont très lointaines! Mais Paris a quand même des côtés positifs. Mercredi et vendredi soir, au louvre ou au musée d'orsay, c'est Nocturne! Gratuite pour les jeunes le vendredi je crois. Et ces belles églises? Notre dame et St Denis, ca ne se refuse pas! Envie d'aventure? Le train pour Deauville! Prenez 4h aller-retour et allez respirer le sable! Ou une petite excursion francilienne à Versailles pour apprécier la cohue des touristes, à Provins, belle cité médiévale? Dans une bois ou une forêt, à Fontainebleau? Vous avez de grands cinémas, évadez-vous à Montparnasse, à St émilion ou à Chatelet (mon fétiche)...en VO (obligatoire)!

Règle n°5: Créez votre cocon. Le bruit, la pollution vous assomment, vous manquez de sommeil, avez l'impression qu'il n'y a pas de weekend et que la vie tourne en boucle? Découvrez les petits plaisirs. Prenez un flan patissier en sortant du boulot. Dégustez le sur le quai de la Seine. Un soir, chaque semaine, promenez vous sur le boulevard St Michel, arpentez les bouquinistes, notamment Boulinier, prenez une crèpe salée, régalez vous du parfum poussiereux du livre d'occasion, plongez dans cet ouvrage une fois rentré dans le RER, une autre vie, d'aventure, d'amour ou d'histoire s'offre à vous, selon votre genre littéraire! NB: Ne vous enfermez pas comme ces asociaux qui écoutent le MP3 dans le metro ou le bus.

Règle n°6: Apprenez par l'expérience! Vous apprendrez rapidement qu'il est certaines stations où l'on ne descend pas et où l'on ne change pas de correspondance. On retrouve ainsi chaque année des squelettes de Provinciaux disparus, qui se sont égarés dans les stations de Chatelet, Nation, Montparnasse, Bastille, Invalides sans revoir la lumière du jour. Attention aux marches de la station abesses et Cité. Ne sortez jamais à la station château d'eau si vous avez les cheveux bouclés. Apprenez à prendre votre café au comptoir pour payer moins cher, à éviter les dispendieux bars à touristes, à noter les bons plans d' « happy hours ». Apprenez à prévoir large quand vous avez des correspondances pour ne pas rater vos trains. Découvrez le taxi, tard le soir, où soyez fous, et prenez le noctilien, à chatelet ou à Gare de Lyon...souvenez-vous des coins ou vous êtes sûrs d'en croiser. Renseignez-vous sur les bons plans culturels, notamment les petites pièces de théâtre!

Règle n°7: Découvrez les Parisiens! (et les Parisiennes)! Découvrez l'élégance et le bon goût (perso c'est pas gagné!), découvrez les restos japonais (fréquemment), et découvrez surtout des gens différents! Peut-être issus d'une province reculée mais qui ont adopté un style de vie, et surtout, surtout, l'impression, de bonne foi, que Paris est la capitale du monde, que la province et la Banlieue se rejoignent pour former une petite marge illétrée, desaxée et inutile. Le parisien, au niveau politique, peut souvent être porté à penser que dans des salles de 20 m², on peut refaire le monde et le transformer. Et après tout, pourquoi pas? En revanche, attention aux Parisiens (ou aux Parisiennes?): leurs amours sont fugaces, leurs comportements amoureux adaptés au stress de la vie quotidienne et largement consumériste. Quelqu'un a t'il trouvé le grand amour là-haut? Les amours parisiens sont comme des roses, vite fanées, pleine d'épines! Les maraichers l'ont bien compris: les plus belles fleurs poussent dans la vallée du Rhône...

Commentaires

  • c'est pour ça qu'il faut vivre en banlieue !

  • Règle numéro 7 ... Tu mets toujours des chemises violettes ou oranges ?

  • Les fleurs parisiennes te remercient !

    ;-)

  • julien: je suis déjà en banlieue! florian: rouge/ noir today! rose: assume ta provincialité!

Les commentaires sont fermés.