Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moi, la Manche, je vais la traverser!

angleterre_1172476623.jpgGuillaume le conquérant, descendant des Vikings, duc de Normandie qui avait, comme fils illégitime, durement gagné son fief, avait sans doute plus d'appréhension que moi la veille de son départ pour la Terre des Angles, l'Angleterre. Sur la vague promesse d'un roi mourrant, il quittait un état puissant pour un territoire plein d'ombres et de forêts inextricables, la "Brittania" des Romains, là où les chars roulaient à gauche pour laisser la main droite libre pour combattre... A Hastings, le sort favorable des armes assurait à ce seigneur français la possession d'un royaume peu peuplé mais bien protégé par la Mer. Qui subjuguerait le monde au XIXème siècle après avoir terrassé la France.

Dans un peu plus de 24h, je franchirais la Manche...Ce que Napoléon n'a pas pu faire, je le ferai!

Vous vous demandez sans doute comment j'ose faire état de mes pérégrinations touristiques. Ce n'est point le cas, l'Education Nationale a jugé que j'étais plus utile comme animateur de colonies accompagnateur d'un voyage scolaire, que comme enseignant...Et je pars donc pour 5 jours visiter Chichester, Brighton, Londres et Canterbury...contraint de quitter ROMI, MONA, KROL et EFLA, mes fidèles compagnons, contraint de quitter les friches industrielles de l'Ile de France pour une autre île...

Vous imaginez mes immenses regrets.

Finies les soirées "maison blanche", où je me dis "mon dieu mon premier secrétaire, le secrétaire général de la maison blanche a quand même des responsabilités autrement plus écrasantes que le coordinateur régional du MJS Ile de France!" en sirotant mon lait ou miel ou mon thé citron sur le canapé IKEA de la colocation...Finies aussi ces voyages si longs dans le RER où je claque des doigts sur les rythmes endiablés de mon lecteur mp3 en remontant (difficilement) les marches hautes et innombrables du passage RER B/RER C de la station saint Michel...ma préférée!

n56876219658_1738.jpg

Demain, c'est le printemps des libertés! celà fait 4 jours que je bricole des pointages pour assurer le succès de cette belle manifestation. Le parti socialiste est de retour, il innove par de telles manifestations qui marquent la volonté d'être au centre d'une alternative politique. Ce n'est pas un one-man-show, c'est un rendez-vous politique avec des élus, des cadres associatifs et syndicaux qui ont à coeur de défendre les libertés publiques. Je suis de tout coeur avec Martine Aubry qui, aujourd'hui, en conseil  national du PS, lancait brillamment la campagne des européennes.

Et mes élèves me direz-vous? Ils vont bien, merci merci. Les troisieme ont été au top dans un brain storming très interactif sur les Etats-unis. Reste un petit DM sur territoire et population, une bonne séquence sur l'hyperpuissance mondiale aggrémentée d'une projection d'un épisode de the west wing pour continuer, sur les chapeaux de roue, notre merveilleux périple vers le brevet des collèges. Les sixieme tablent péniblement sur des exposés mal préparés (mea culpa) qui ne va pas leur apprendre beaucoup sur la mythologie grecque, alors que mes premieres européennes découvrent avec délices le romantisme de Beethoven, Grimm et Caspar David Friedrich, qui feront l'objet de présentations orales à mon retour.

La vie est belle...

Commentaires

  • 1) C'est quoi The West Wing ?

    2) Les profs, tous des branleurs (il fallait que ce fusse dit) !

    3) Au collège on leur faisait faire des cartes d'identité des Dieux et Déesse, avec vie perso, dessin, signe distinctif, traits de caractère etc... Ils devaient ensuite présenter leur VIP devant les autres élèves.
    Le fait de travailler sur un seul dieu leur permettait de s'entrainer à recouper leurs infos dans le groupe, se concentrer (parce que bordel de merde c'est vraiment des girouettes...et ça aussi il fallait que ce fusse dit) et capter la différence entre nom grec et latin (ici z'étaient un peu long à la détente sur le thème). Bref, c'était sympa.

Les commentaires sont fermés.