Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

It was a cloudy night...

 800px-Tower_Bridge_London_Feb_2006.jpgI was sitting on a bank in a little garden. It was a windy, cold and cloudy night. There was no noise, only stars in the sky and a dog, little, deaf and blind, who was walking, snoring and jumping beside me. I was in a little garden, in the south of England, I was 25 and I was, at this moment, sure, that my life would be wonderful. It was a great moment.

But a motor roared, the dog belled, and all was gone :-)

Je suis en Angleterre depuis 4 jours. Remplacant au pied levé pour accompagner un voyage scolaire, j'ai quitté mes pénates vitriotes, mes disciples massicois (mais pas mes pensées rhodaniennes!) pour passer le Channel, dépasser les blanches falaises de Douvres, et découvrir les joies des séjours en famille...Mais procédons par ordre. Lundi, à 4h du matin, je me retrouvais devant mon collège, chargé de ma valise antique, confronté à des parents d'élèves matinaux pour me dévisager comme un accompagnateur-digne-de-confiance que je n'avais pas vraiment l'impression d'être. Le rendu de carte d'identités me permet de connaître un peu les élèves qui découvrent mon sympathique autoritarisme. Je fais la connaissance d'élèves de classes qui ne me connaissent pas mais qui sont adorables. Destination? Le sud de l'Angleterre, pour une série de visites quotidiennes qui nous ramènent tous les soirs à Little Hampton, petite ville côtière du West Sussex.

Les élèves, dans le car, sont un peu terrifiés et excités par la perspective de découvrir leurs hôtes et, même à plusieurs, d'être confrontés à des familles inconnues et étrangères. Ils ne sont pas les seuls, mais moi je ne peux pas le dire. Petit à petit tout le monde est dispatché et à mon tour, avec mon chauffeur, je suis amené chez ma famille d'accueil. Enfin, je rentre dans des maisons « attachées » si familières depuis mes escapades londoniennes et écossaises. Ces maisons de la même couleur qui se ressemblent aux 4 coins de l'Angleterre, disposées de la même manière, avec leur salon aux baies octogonales, comme dans Harry Potter!

Pendant 5 jours, j'ai découvert les tartes à la viande (steakpie), les douches bizarres, les switch pour brancher les appareils électriques sur les plots, et beaucoup parlé en anglais (ca m'a fait du bien!) avec de vrais gens, des Européens, assez ouverts, et ma foi, à part des petites choses marrantes (des sandwitch à l'oeuf à l'absence de rideau en passant par les sweetheart de mon hôtesse...conviviale et le rhum jamaïquain à 50 degrés), j'ai bien vu qu'on vivait pareil, de quelque côté de la Manche que l'on soit.

Je visite, je marche beaucoup, entouré, submergé par 50 sympathiques élèves de 4eme/3eme qui se prennent pour des paparazzi en herbe et trouvent intéressant de me photographier mangeant un fish and chips...plus ou moins élégamment. Du fort de Newhaven au château de Beaulieu, des boutiques de Covent garden, à Londres, aux rues animées de Chichester et Canterbury, j'ai adoré rassurer ces élèves un peu déboussolés par les familles anglaises...Pas de citations facebook pour la semaine, quelques petites perles: Ma collègue d'anglais, après une petite remarque perdue à la fenêtre: « monsieur A. vous signale qu'il y a des moutons sur votre gauche » ou encore, alors que j'exprimais ma compassion pour des mouettes si moches, sur la plage de Brighton: « Monsieur » m'expliquait Alice  « Clara elle dit que vous ressemblez à une mouette »...Innocemment, comme une information évidemment.

En bref tout va bien. Mon répondeur déborde, ma boite mail explose, ma journée de formation est en suspens et mon voyage de section euro bientôt abandonné, mais tout va bien, les vagues tressautantes et scintillantes, apercues à Deauville en septembre et maintenant à Brighton, ne refletent plus l'ombre du vainqueur de Trafalgar Square, des flottes franco-anglaises qui se disputaient la Manche, l'Océan, le Monde: comme le relatait le Guardian d'aujourd'hui, quand le nouveau premier ministre israélien veut reprendre la colonisation de la west bank et nomme un extrémiste aux affaires étrangères; c'est d'autres dangers qui se préparent, qui voilent l'horizon bruiné des faubourgs londoniens que j'ai quitté, a few hours ago...

26/03, little Hampton, west sussex, england

Les commentaires sont fermés.