Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Et s'il n'y avait pas eu d'Appel?

    APPEL18JUIN.jpgLes journaux du 18 juin 1940 ont le même sujet en "une", l'appel du nouveau président du conseil, Philippe Petain, à cesser le combat contre les Allemands. Aucun d'eux, évidemment, ne parle de cet avion qui s'est abimé dans la Manche, avec à son bord un général français, ancien ministre du gouvernement Reynaud et un général anglais, officier de liaison de Churchill. Pourquoi en parler d'ailleurs? Le général de Gaulle et le général Spears avaient décollé de Bordeaux à 9 heures au matin du 18 juin pour retourner à Londres. Si de Gaulle, comme sous secrétaire d'état à la guerre, avait été chargé dans le précédent gouvernement Reynaud de suivre les relations franco-britanniques, nul ne connaît les raisons d'un départ aussi matinal pour Londres alors qu'il n'était plus ministre. Le lendemain, peu d'articles rendront hommage à l'un des seuls généraux ayant fait reculer les panzer pendant la bataille de France.

    Que se passe t'il ensuite? En quoi ce petit accident d'avion a t'il pu changer l'histoire de la France et du monde?

    1/ L'hypothèse du déclin: Le nouveau gouvernement Petain s'installe confortablement au pouvoir dans la zone libre, rassemblant sous son aile une bonne partie du parlement, alors que les parlementaires "jusquauboutistes" qui ne voulaient pas de l'armistice sont détenus sous bonne garde. L'opposition arrive difficilement à s'organiser dans ce contexte, et évidemment, aucune résistance sérieuse. C'est seulement 4 années plus tard, après que la France soit restée éloignée du conflit, perdant une à une ses colonies "libérées" par les Anglais, que le pays est libéré, après 6 mois de combat acharnés, par les Anglais et les Américains qui installent une administration provisoire: l'AMGOT (allied military governement of occupied territories). Une partie du gouvernement de Vichy, autour de l'ancien président du conseil P-E Flandin, s'allie avec des parlementaires modérés, détenus pendant la guerre, tels qu'Edouard Herriot, pour former une assemblée nationale provisoire qui accepte une constitution fédéraliste proposée par les Alliés et une occupation anglo-américaine limitée pour assurer la "dépetainisation" des élites. La même situation se reproduit aussi en Italie et dans tous les territoires occupés par les Allemands. 

    2/ L'hypothèse rocambolesque: Début juillet 1940, la bataille d'Angleterre commence, et la Luftwaffe s'attaque aux ports britanniques. Si la flotte française est capturée par les Allemands, l'invasion devient possible. La majorité de cette flotte se trouve à Mers el Kebir, à côté d'Oran, en Algérie française. Mais cette attaque brusquerait à jamais l'opinion publique française. Churchill décide alors de faire un coup double. Le même jour, le 3 juillet 1940, l'amiral Somerville détruit la flotte française tandis qu'un commando britannique libère les parlementaires français qui voulaient poursuivre la guerre en Afrique du Nord autour des ministres du précédent gouvernement. A peine débarqués du paquebot Massilia réquisitionné par l'ex chef du gouvernement, Reynaud, ceux-ci ont été placés en résidence surveillée à Casablanca. C'est de là qu'ils partent pour rejoindre l'Angleterre. Le Gouvernement Provisoire de la Republique Francaise autour d'Albert Lebrun (président de la République), Paul Reynaud (présidence du conseil), Mendes France (économie), jean Zay (éducation), Mandel (intérieur et colonies) et Pierre Cot (guerre) ne manque pas d'allure! Les colonies françaises s'empressent de reconnaître le gouvernement de Londres. En face, le gouvernement de Vichy passe pour un ramassis de planqués à la botte des Allemands. 4 ans plus tard, quand les Alliés Anglo-Franco-Américains débarquent en Normandie, la moitié du territoire est déjà sous le contrôle de la résistance.

    3/ L'hypothèse dictatoriale: Après l'armistice, le manque de coordination entre les voix qui s'élevent à Londres, à New York, à Alger et à Beyrouth pour continuer le combat laissent le champ libre au gouvernement Petain, replié en zone libre. Deux clans s'affrontent là-bas, entre l'amiral Darlan, ministre de la marine et Laval, vice-président. L'amiral se trouve au bon endroit au bon moment quand les Américains débarquent en Afrique du Nord en décembre 1942: il leur livre l'Afrique du Nord, demande à l'armée d'armistice de la zone libre de le rejoindre, et permet, avec ces nouvelles troupes et toutes les colonies ralliées, de ramener la France dans la guerre. Les alliés, pragmatiques, soutiennent ce régime autoritaire qui conserve la révolution nationale (mais pas les décrets anti-juifs, effacés discrètement à la demande des alliés). Un gouvernement exclusivement militaire est mis en place, et conservé au moment de la libération. La guerilla menée par les résistants communistes dans le sud-ouest, seuls à lutter contre Vichy jusqu'au débarquement de Normandie, qui refusent le nouveau régime "amiraliste", va encore durer 2 ans, mise à mal par l'alliance stratégique entre Darlan et Franco, en 1946. 

    En conclusion? L'hypothèse De Gaulle n'est qu'un pis-aller pour les Anglais qui auraient préféré un gouvernement en exil, plus légitime, autour d'un parlementaire connu tel qu'Herriot ou Reynaud. D'où la fragilité de la "France libre" à ses débuts. Pas de De Gaulle, pas de résistance à l'AMGOT, à l'occupation, temporaire, de la France par les Alliés. Si le comte de Paris (prétendant au trône de France en exil au Maroc) n'avait pas cru pouvoir s'appuyer sur De Gaulle, l'amiral Darlan aurait-il été assassiné par des royalistes? Sans la détermination de De Gaulle, le gouvernement de Vichy aurait pu chercher à trouver un compromis avec le gouvernement d'exil. Et les communistes auraient pu tenter un coup de force, après avoir largement mené la résistance. Enfin, le gouvernement Reynaud pouvait légitimement partir à l'étranger, le gouvernement Petain n'a pas reçu l'investiture de l'assemblée nationale. Avec des si...