Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Béziers valait bien une messe

prog6272054 (1).jpgJ'ai raté le cap des 100 jours et j'anticipe un peu le bilan des 6 premiers mois, mais j'avais envie de parler de ma ville. En plein été, la trêve des plagistes! Encore que depuis quelques mois je me vante rarement d'être Biterrois. Alors, pour répondre aux dizaines d'interpellations goguenardes ou apitoyées, ca fait quoi de vivre dans une ville d'extrême droite? Et bien pas grand chose, j'y vivais déjà. Le FN arrivait en tête aux élections, le député candidat UMP était à la droite populaire, le maire sénateur refusait de marier les couples de même sexe. Pauvreté, précarité, ségrégation s'appuyaient l'une sur l'autre pour annihiler ce vivre-ensemble ancestral de ma si belle ville, plus méditerranéenne que française...Pour autant, les Biterrois ont majoritairement voulu ce changement d'équipe municipale, ils ont plébiscité les valeurs et les priorités annoncées d'un maire soutenu par le FN, le RPF, DLA. C'est la démocratie, rien ne sert de hurler...si nous voulons construire une alternative, la priorité c'est de comprendre, d'écouter, de décrypter.

La victoire de Menard, c'est la victoire de forces centrifuges, quand les anciens immigrés se mettent à haïr les nouveaux, quand les SMICards en veulent aux RMIstes. Une énième bataille centre-périphérie, et un signe majeur du discredit de la politique et du système politique dans une ville abandonnée où “tous pourris” et “la gauche et la droite c'est la même chose” n'ont heureusement pas été amplifiés par un soi-disant “front republicain”...

Et Menard, il fait quoi? Et bien rien. L'elire, c'était faire un bras d'honneur à une droite et à une gauche peu convaincantes. Donc le bilan des premières séances du conseil municipal se résume à des mesurettes; à de la tambouille. Mesurettes, quand la priorité d'un maire est de légiférer sur les tapis, le linge, les blouses. Tambouille quand un maire menace ses collègues de l'agglo, prend des mesures de représailles mesquines, refuse de prêter des chaises, parce qu'il n'a pas obtenu la présidence de l'intercommunalité. Les mesures les plus fortes? Changement de logo, circulation d'une voiture de police sur les allées...manque plus qu'un changement de circulation..

Et cet homme, en sait-on plus sur lui? C'est un maitre en com', à chaque jour son coup de pub, encore heureux pour un journaliste. Ce n'est pas un grand démocrate: il insulte les élus d'opposition en séance, tente de les humilier. Cela augure mal des 6 ans à venir. Il a bien cerné les priorités de Biterrois précarisés en tout cas: baisse du prix des parkings, gratuité des musées, mesures d'économie en mairie...

Et sa politique alors? Une nouvelle extrême droite apparait. Réactionnaire, quand le maire soutenu par le FN introduit une messe dans le programme de la feria, la grande festivité biterroise. Stigmatisante quand les mesures “coup-de-com” concernent uniquement les quartiers pauvres ou les cités HLM (couvre feu des jeunes par exemple) ou vire les SDF de la principale avenue du centre-ville. Poujadiste, quand la première décision est de baisser les impôts locaux, ce qui est intéressant pour ceux qui paient une taxe d'habitation très lourde, mais moins pour des propriétaires fonciers qui ne me semblaient pas prioritaires dans la réduction des inégalités.

 

Et alors, c'est vraiment un maire FN? C'est plus compliqué que ca. Il y a des relents pétainistes (l'affiche sur la feria “familiale et traditionnaliste”, c'était pas mal). R.Menard prend le FN de haut, si des adjoints FN sont dans son équipe, c'est bien lui qui est dans une position de force avec une ville de 72 000 habitants. Son directeur de cabinet? Un ancien d'occident et du GUD qui, d'apres Rue 89 a recruté des mercenaires pour participer au nettoyage ethnique de la Croatie en 1991. Son chef de cabinet? Il a travaillé avec Christine Boutin. Passons sur son autre collaborateur qui était adhérent du PS, merveilleuse manière de décrédibiliser l'opposition en proposant des emplois TRES lucratifs. Heureusement, Menard n'a pas pris le contrôle de l'agglo donc je suis tranquille concernant mes lectures de la médiathèque...En revanche, si vous voulez lire des articles de “valeurs actuelles”, allez sur le site internet de la ville on publie régulièrement des articles...

Commentaires

  • Analyse un poil simpliste venant d'un gars qui statistiquement ne pouvait pas ne pas avoir son siege au conseil municipal...
    Merci qui ? Merci l'alliance du second tour, tu dois toujours l'avoir en travers celle là.
    Sans rancune.

  • Le commentateur anonyme dont on peut devenir l'identité vu le point de vue a des priorités qui expliquent que la ville aie basculé dans le camp de l'extrême droite...

  • Délire total en six mois il va modifier des années de je-m'en-foutisme un peu de patience les petites choses font avancer les grandes.
    Quant au FN il s'agit d'une Mairie de divers droites, demandez à Hollande les mesures nécessaires pour notre bien être à tous........

  • il est fort dommage que le camarade N.A. ne mentionne pas que cette ville - une des plus pauvre de France - est dans cet état "grâce " aussi des siens... je ne parlerai pas de l'ère BARRAU dont la carrière s'évapore aujourd'hui dans une commission européenne sur l'automobile ( ) En attendant nous avons 2 C.A.D.A sur Béziers avec panoplies complètes, pléthores de logements sociaux... un des taux de chômage record.... invitations par des services ad-hoc d'orienter les plus miséreux sur notre ville en raison des loyers bas.... etc etc...
    leur politique s'adresse à qui en priorité ? à ceux qui ont travaillé dur toute leur vie et cotisés dans notre pays dès l'âge de 14 ans pour une retraite de 650€ par mois et qui essaient de s'en sortir vaille que vaille ?... hier j'avais des doutes, maintenant j'ai les réponses...
    Alors que des médias sous perfusion financière d'un gouvernement de gauche qui conduit la nation française à la faillite sociale viennent nous conter analyse gaucho des 4 mois de la nouvelle Municipalité biterroise en contre poids des 24 années passées, voila qui nous rassure..

Les commentaires sont fermés.