Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Capessien

  • conseils pour un nouveau collègue...

    fc0a54b6cd821422effb8ec3d0311b4e.jpgClément a eu le CAPES!!!! en physique chimie (personne n'est parfait)

     Alors quoi donner pour conseils au jeune homme de droite (sur la photo hein, avec ségolène) qui commence sa vie professionnelle? Beaucoup évidemment! D'abord lui proposer de se documenter sur les débuts du métier http://philippe-watrelot.blogspot.com/ avec cet excellent site qu'il peut mettre en lien...il peut aller voir sur le site du cndp www.cndp.fr si certains ouvrages sur la pédagogie existent (http://www.crdp-strasbourg.fr/nouvprof/physiqueChimie.pdf) il trouvera tout la dessus.

    Clément est en vacances certes mais il peut préparer l'an prochain! La rentrée sera dure! La rentrée des profs pour changer la carte de cantine, les clés, l'emploi du temps, les trucs à savoirs(utilisation du labo, de la salle informatique, de l'imprimante et de la photocopieuse...)

    Clément peut préparer les conditions matérielles de son début de métier! Un cartable, avec plusieurs poches pour mettre les copies et son matos! des craies! des feutres pour le tableau (souvent fournis par l'établissement), des pochettes plastiques, de la colle et des ciseaux pour fabriquer les polycops, des transparents pour inscrire les questions au retroprojecteur...(avec les feutres qui vont avec) et vérifier s'il y a un videoproj. dans l'établissement (il y en avait un seul dans le mien qui n'a marché qu'une fois). un chronometre, qu'il avait pour le CAPES, pour faire son cours dans les temps, un cahier de textes pour coller polycops et écrire les devoirs, un cahier de notes (et de punitions) pour assurer le suivi de ses classes!

    Arrivé au lycée, s'il n'a pas cours le premier jour, Clément pourra visiter: le CDI et ses ressources (films, documentaires, manuels), le laboratoire, la vie scolaire pour choper un carnet de liaison et s'informer des procédures disciplinaires (est-ce que je lui coupe la main après ou après lui avoir mis une heure de colle) et sympathiser avec les CPE et les surveillants, l'intendance pour acheter 10 repas pour la cantine (pas plus, peut-être que c'est pas bon!), le secrétariat du proviseur pour signer son PV d'installation! enfin, à la vie scolaire, clément aura pu chercher à avoir des infos sur ses classes: les têtes, d'où ils viennent, etc.

    La première heure! La plus douloureuse! l'air sérieux, ayant vérifié d'abord à quoi ressemblait la classe (pour pas confondre avec les toilettes comme je l'ai fait), s'il y avait assez de chaises, si la clé marchait...Clément pourra faire rentrer les élèves, dans le calme, leur laisser le temps de s'asseoir et de se calmer, pour commencer son petit discours d'accueil et présenter ses exigences, ses rythmes (en essayant de pas mouiller la chemise comme moi), et son programme pour l'année (punitions, évaluations, demandes particulières pour le manuel, changements de cours éventuels).

    Les premières heures: Connaissant maintenant ses élèves, il pourra alterner les exercices, les reprises, la mise sur le cahier de la trace écrite, en essayant de ne jamais laisser les marmots sans occupation, de prévoir un truc à faire pour ceux qui finissent plus tôt, de regarder méchamment ceux qui bavardent, et d'arpenter (pas trop vite) la classe pour pas laisser de zones hors-la-loi.

    La préparation des cours: ayant emprunté un manuel à ses collègues ou au CDI, pourra dès le début prévoir ses séquences , ses séances, ses évaluations (pas après le cours comme j'ai eu la bêtise de le faire mais bien avant) et même les corrections...en notant tout celà sur le cahier de texte pour l'inspection! Le mieux est de préparer sur l'ordi et d'imprimer à l'avance au collège ou au lycée, de faire des pochettes par séance...de surtout prévoir les exercices et ce que tu en fais pour arriver à la trace écrite, de trouver les documents et de les transformer en polycops ou transparents pour t'en servir utilement...

    Voilà pour les premiers conseils, pour le reste tu trouveras tout sur la toile et sur les sites syndicaux (je peux déjà t'envoyer la brochure du SE) et on se voit bientôt pour voir ca plus en détails!

  • l'oral du CAPES histoire-géo ca marche comment?

    medium_jphist.jpgtoute ma sympathie pour mes amis qui passent actuellement le CAPES d'histoire-géo. et mon soutien. bonne chance à Michael, olivier, jeremy et les autres! aux plus de 6000 personnes qui veulent les 730 places. pas facile.

    parce qu'il y a le hasard. ces sujets de l'écrit qui tombent. difficiles cette année. à part les 10% qui l'ont sans doute écrit les doigts dans le nez, la compétition sera rude, au demi-point, pour atteindre le 7 libérateur. et maintenant, jusqu'à ce que les résultats tombent le 24 mai, tout le monde travaille. pas trop quand même parce que bosser quand on ne sait pas....perso avril 2006 pour moi c'était intense période militante, j'ai appris que j'étais admissible en pleine université permanente du parti, j'avais aucun bouquin  j'étais paniqué. la LMDE lutte contre le stress, n'hesitez pas à visiter son site (www.lmde.com) (c'était le moment pub)

    Comptez sur la chance, comptez sur votre travail, ayez confiance! votre but pour les oraux? vous donner les moyens de faire la différence. 2000 personnes iront à l'oral, entre 1 et 2 sur 3 seront éliminés. pourquoi?

    - parce que peu de sommeil, mauvais hébergement, mauvaise bouffe, pas de repos régulier, ils s'endormiront sur leur préparation. attention aux conditions logistiques de l'arrivée à chalons en champagne!

    - parce que mauvaise pioche, vous n'êtes pas idéologiquement pur et vous aurez un mauvais sujet genre les tempêtes océaniques dans le pacifique. c'est balot. moi je pense bien j'ai eu le donatisme et la population mexicaine. n'oubliez donc pas d'adhérer au mouvement des jeunes socialistes www.mjsfrance.org avant de passer l'épreuve. (C'était le moment de pub)

    - parce que vous êtes terrorisés par le jury (parfois y a de quoi). l'attitude à avoir est importante. d'abord soyez polis. ca commence bien. soyez solides, entrez de manière déterminée, souriez, prenez votre temps mais pas trop, buvez un verre d'eau, donnez votre nom, annoncez votre thème et commencez lentement. l'émotion sera forte au début, surtout pour la première épreuve. donc pas de démarrage en trombe.

    - parce que vous avez trop confiance en vous ou pas assez. une attitude appréciée: le doute méthodique!

    - parce que vous ne faites pas le travail demandé. c'est pas la peine de vous pointer à l'épreuve d'histoire sans document! c'est si dur que ca de prendre un transparent? de lire un extrait d"un bouquin? de projeter une gravure et de l'expliquer? en géo ne pas faire de croquis est un crime. on vous le dit depuis le début de l'année. des docs, un croquis,  et déjà si votre plan tient la route vous avez de bonnes chances d'accrocher la moyenne.

    - parce que vous gérez mal votre temps de préparation: vous avez deux heures ou quatre heures, servez vous en! en histoire utilisez votre quart d'heure pour bien réfléchir à la question, à ses limites, pour vous rappeller les ouvrages de référence que vous avez vu à la bibliotheque la veille...une petite ébauche de plan dans la tête, l'accroche de votre introduction en réflexion...en géo il faudra chercher le sens du dossier documentaire ou de la carte topo il y en a certainement un: où le mec ou la femme qui a posé le sujet voulait-elle en venir? c'est à partir de ce sens que vous ferez le plan. prenez au plus un tiers du temps de préparation pour le croquis, qu'il soit riche et propre!

    L'introduction et la conclusion sont importantes, elles seront rédigées. mais attention ce qui est lu ne retient pas l'attention, peut-être faut il surligner ce qui fait sens, marquer des pauses ou regarder le jury au moment le plus important.

    - parce que l'exposé et la reprise se passent mal: vous ne regardez pas une seule fois le jury, vous n'écrivez rien au tableau ou vous en mettez de partout, vous ne mettez pas assez bien en valeur le plan c'est mal barré. youhou en septembre vous êtes profs vous avez oublié? rappellez vous votre petit stage et tâchez d'entrer dans la peau du collègue, c'est un concours de recrutement. à la reprise, ne lâchez pas la pression c'est ça le plus important. souriez, attitude humble, défendez votre exposé mais si vous avez tort reconnaissez le, c'est ca l'attitude humble (hein sebastien?). n'hesitez pas à vous servir des questions pour dire ce que vous savez. n'hesitez pas si vous ne comprenez pas la question à le dire (ca m'est arrivé)

    - parce que vous n'avez pas l'air d'un futur prof. question d'attitude parlons en. peut-être vous vous asseyerez. lirez, vous leverez pour écrire?bof. poserez vos notes sur la table et vous appuyerez? bof. mais beaucoup le font. ma méthode: les feuilles dans la main, je bouge beaucoup sur l'estrade. je fais passer le stress.  parfois je note. je retiens l'attention. ca me permet de mieux marquer par l'intonation ce qui me semble important. j'ai pas changé depuis que je suis prof. mais tout ça je l'ai appris à l'Unef: si vous voulez transformer l'université, www.unef.fr (c'était le moment pub)

    Voilà les conseils éclairés du 53ème de la dernière session! (18 géo, 16 histoire, 12 ESD)

    Si ségolène gagne, j'écris un autre article sur mes conseils pour les révisions et un autre en juin pour compléter celui là.

    si elle perd, c'est que vous aurez mal voté donc tant pis pour votre gueule, toute manière y aura la moitié des places au concours en moins, vous bosserez 50h par semaine et serez payé au mérite (c'est à dire à la gueule), les établissements seront autonomisés dans un système à deux vitesses donc mes conseils ne seront plus utiles.

     

  • mes cours de CAPES

    les cours que je propose sont souvent ponctués de fautes de frappe, recopiés sur des copains ou pris en cours, ils peuvent avoir des trous: je m'endors ponctuellement à 14h50 quand je suis en cours (toujours pas compris pourquoi), Olivier, cher camarade de cours, est très bavard donc...

    Ces cours sont ceux de la préparation au CAPES dispensés par l'IUFM et l'université Paul Valery de Montpellier, 2005/2006.

    un cours sur l'organisation administrative de l'Afrique romaine CAPES_051005_L’Afrique_romaine_–_organisation_administrative.doc

    un cours sur le fonctionnement des institutions locales dans l'Afrique romaine CAPES_091105_L_Afrique_romaine_le_fonctionnement_des_institutions_locales.doc

    un cours sur la population de la France CAPES_080905_France_et_ses_regions_-_population.doc

    un cours  sur la France d'outre mer CAPES_130905_France_et_ses_regions_-_La_France_d_outre_mer.doc

    un cours sur les espaces ruraux de l'amérique latine CAPES_151105_Amerique_latine_Les_espaces_ruraux_latino-americains.doc

    un cours sur les dynamiques de peuplement en Amérique latine CAPES_270905_Amerique_latine_–_dynamiques_de_peuplement.doc

    un cours de contemporaine sur le vote des campagnes au XIXème siècle CAPES_181105_Les_campagnes_contemporaines_le_vote_des_campagnes.doc

     

     

  • CAPES 2007: aider les copains!

    Je l'ai eu et maintenant à moi d'aider les autres!

    entrer à l'IUFM pour passer le CAPES après quelques anées d'études peut faire un choc: se bourrer le crane d'objets larges au lieu d'approfondir des objets pointus c'est compliquer...mais on peut le faire en s'amusant et oui. une seule chose: de la méthode! organiser un groupe, un calendrier, répartir des tâches, des livres à ficher, faire TOUS les exercices blancs, exposés compris...être motivé et près à se donner les moyens de réussir.

    Mon premier conseil: former un groupe de 4 personnes (3 pas assez, 5 c trop) dès la rentrée. au sein de ce groupe discuter des questions du programme, de la bibliographie, des thèmes principaux à exploiter, des livres possédés par le groupe...

    ensuite organiser le travail dans le temps et l'espace: qui ira à ce cours? qui travaillera à la bibliothèque pendant ce temps? à quelle heure chaque semaine le groupe va t'il se retrouver pour faire le point sur le travail, le distribuer aux autres, et se motiver mutuellement? cet échange de fiches et de cours doit se faire sous forme informatique, comme première révision, pour un travail moins fastidieux des collègues. élément à effectuer début septembre

    ensuite l'élagage: chaque personne du groupe achète deux manuels (1 par question plus 1 D'épistémo) et le fiche en séparant bien les thèmes. ficher ce n'est pas recopier c'est sortir la substance, l'essence fondamentale et inédite d'un bouquin. Après ces manuels de base il faut prendre des ouvrages plus généraux et construire le contexte d'une question ex. L'orient (monde musulman, byzantin, perse et slave) du VIIIème au XIIème pour la question de médiévale. UN travail sur la présentation des sujets peut être rapidement effectué pour se mettre dans l'ambiance. Celà aide à comprendre une question dans sa profondeur. élément à effectuer de début septembre à fin octobre

    ensuite établir une bibliographie simplifiée pour chaque question (10 LIVRES ou chapitres de livres maxi ex. LE brésil de thery, le colonat dans l'afrique romaine de ?, la population française du XVIIème au XVIIIème siècle, propriété et société rurale en europe de gavignaud...) se les dispatcher en fiches. chacun doit aussi commencer lentement à s'"interesser" à l'épistémologie, essentiellement par des lectures d'initiation ex. introduction à la géographie, ou les grands courants historiques...70 livres seraient ainsi fichés (5 pages ordi pour une fiche c'est parfait). Avec ca vous avez fait le tour de la question, vous pouvez forger de bon gros exemples ou cas pratiques facile à utiliser, établir une chronologie et des cartes ou définitions (travail méthodo) et préparer sereinement en prenant quelques jours avant pour travailler sur le thème en question (3 jrs à 100% suffisent théoriquement). élément à effectuer de fin octobre à fin décembre.

    les vacances: déterminer avec le groupe qu'est ce qu'il manque, distribuer à tout le monde...et à la rentrée on apprend, sans relache, on fait des fiches thématiques, on passe des journées à tirer des plans avec le groupe pour essayer des plans, des intros.

    janvier, février: on révise activement. mais sans stress inutile: il faut arriver en forme pour tenir 5 HEURES d'afilée.

    le jour de l'examen, fin mars...ne pas perdre de temps chaque minute compte. une feuille de brouillon pour tout marquer de ce qu'on sait sur la question, une autre pour réfléchir à la problématique et faconner l'intro, une autre pour s'essayer un plan détaillé, une autre pour rédiger intro conclu...ET si possible commencer à  rédiger pour être propre, avoir le temps de se relire. en géo prévoir une heure pour le croquis qui doit être parfait! propre, bien ordonné (pas forcément le même plan que le développement mais si possible), illustrant bien les exemples donnés et (the best) figurés sur la copie.

    apres les exams...une ou deux semaines de vacances s'impose. un seul but à présent, les oraux, qu'on ne révise jamais en vain! effort particulier pour l'ESD, les techniques du document en géographie, les épreuves blanches: tenir le temps, utiliser le tableau et la présentation de documents à bon escient!

    commencons par l'ESD: en reprenant son esprit, détaillé dans les rapports de jury, on peut partir dans au moins trois axes: les grandes notions: quels sont les rapports entre histoire et mémoire, entre géographie et paysage, entre l'histoire et l'objectivité, entre la géographie et la société...ensuite une onne dose d'épistémologie: comment l'histoire et la géographie se sont elles construits comme science: les grands scientifiques, les grands courants, les grandes oeuvres! enfin, la dimension civique de ces deux disciplines. ne pas oublier aussi que les programmes et l'histoire de ces programmes doit être connue.

    ensuite la géo: si évidemment il faut réviser les questions au programme pour pouvoir remettre les questions dans leur contexte au moment de l'oral, notamment pour l'intro! ensuite surtout s'intéresser aux techniques: ficher un manuel qui s'interesse aux commentaires de cartes, un autre aux documents géographiques et à leur traitement (notamment les stats) enfin un autre à la météorologie et à l'explication de ses cartes et de ses grands principes...pas facile pour des débutants!

    en histoire c'est surtout la préparation classique d'une épreuve orale à travers des entrainements, pour cerner le sujet, faire un plan, y intégrer des documents et en savoir un peu plus sur leur explication (ex. apprendre le contexte des documents qu'on est sûr de retrouver dans les plaquettes de châlons), et écrire une bibliographie, la plus jolie possible.

    au delà de ces grands principes...il faut des livres, des fiches, pages web!!

    pour l'ESD d'abord: construire les grandes notions à travers les chapitres d'ouvrages épistémologiques généraux: commment se fait l'histoire de cadiou, introduction à la géographie de Marconis, qu'est ce que l'histoire contemporaine de Noiriel, le bouquin d'épistémo de Marrou dont je ne me rappelle plus le titre, la géographie de Bavoux, champs et contre champs de Brunet....

    on peut apprendre quelques définitions dans les dicos de géo (et surtout essayer de les comprendre) voir l'espace qu'on y consacre, exemple type l'espace entre le dictionnaire George et le dictionnaire Brunet.

    On peut apprendre les bases chronologiques de l'histoire de ces deux sciences à travers l'ouvrage de dosse/ garcia / delacroix sur les grands courants historiques ou  l'ouvrage de MP Caire sur l'introduction à l'historiographie...pour la géographie toujours dans les ouvrages d'épistémo.

    Apprendre les programmes dans les sites tels CNDP ou education nationale, leur histoire dans l'enseignement de l'histoire en France...et connaitre les programmes et les manuels d educ civique par coeur, les programmes d'ECJS au cas ou mais ca sert pas forcément.

    ensuite les ouvrages de référence et leur chronologie: il faut connaitre les trois temps exposés dans la méditerranée et philippe II de Braudel, la définition de l'historien par bloch dans son apologie de l'histoire, la méthode critique de l'historien dans l'introduction aux sciences historiques de langlois / Seignobos, l'article de Braudel contre l'hégémonie structuraliste dans histoire et science sociale: la longue durée...connaitre une monographie régionale telle celle de blanchard sur la flandre, les grands axes de l'études de Bonnemaison, géographie culturelle, sur les nouvelles Hebrides, un exemple de géographie du sous développement avec les ouvrages de P. George, tropicale avec Gourou, connaitre le fonctionnement et les critiques des chorèmes de Brunet. ce sont des exemples: le groupe doit voir quelles sont ses priorités, ses manques. c'est une véritable politique, stratégie militaire que d'organiser la révision d'un CAPES!

    pour la préparation de l'oral qui va de mi-mars à mi-juin, soit trois mois, on peut voir un temps pour l'ESD dde six semaines, 2 ou 3 semaines pour la géographie et les techniques de l'oral, 6 semaines pour les révisions, histoire, géographie, ESD qu'il faut ficher, avec la lecture ou le fichage des introductions des ouvrages de référence (5 par membre du groupe au minimum, mais tout le monde doit apprendre les programmes et l'éducation civique de manière individuelle.

    Celà c'est ce que j'ai fait, et ce que j'ai voulu faire faire à mon groupe avec plus moins de force de persuasion...arrivé aux oraux j'ai vu que j'avais ien fait certaines choses et mal d'autres, mais ca je le garde pour une note ultérieure :-)