Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

antoine détourné

  • De Colombes à Argenteuil, les jeunes socialistes franciliens en campagne pour les municipales !

    646450fbe8a0aad7224a3b7207779bf8.gifLe MJS Ile de France organise le samedi 26 janvier à Colombes et Argenteuil son lancement régional de campagne par une action coup-de-poing contre les candidats de la droite locale et un débat sur l'intercommunalité parisienne.

    Du marché de Colombes (92) à la dalle d’Argenteuil (95), les jeunes socialistes vont discuter, débattre, aller à la rencontre des citoyens pour diffuser les propositions socialistes et dénoncer les politiques clientélistes de la droite locale.

    Une conférence de presse est organisée à 15h30 au café « géorgie », boulevard Heloise (près de la sous-préfecture) avec le président du MJS, Antoine Détourné, des candidats PS franciliens issus de toute l'Ile de France, et les militants du MJS qui vont s'investir dans cette campagne. Une « action coup-de-poing » sera ensuite organisée pour dénoncer les politiques malodorantes du maire Mothron qui combat la misère à coups de désodorisants.

    Le Président du MJS, ainsi que Mathieu Hanotin, candidat aux cantonales à St Denis (93), Philippe Sarre et Philippe Doucet, têtes de listes à Colombes et Argenteuil, sont invités par le MJS Ile de France et son coordinateur régional, Nicolas Anoto, pour débattre de «quelle intercommunalité et quelle politique urbaine pour Paris et sa banlieue?» , à 19h, à la maison de quartier, Bd General Delambre, au Val Notre Dame, à Argenteuil.

  • Conseil national du MJS: déconstruire l'illusion Sarkozy, construire l'alternative!

    1e28671583f2fe75f65ce240b6a0dacc.jpgLe conseil national du Mouvement des Jeunes Socialistes s'est réuni ce weekend. Les animateurs départementaux, coordinateurs régionaux (dont je fais partie) et membres des instances nationales ont pu débattre de l'activité et de l'orientation de la première organisation de jeunesse de France.

    Au menu: l'actualité d'abord, qui nous a permis de dénoncer la stratégie "storytelling" du président sarkozy qui raconte une histoire, l'allégeance des médias, les lois liberticides telle que la loi sur la rétention...on a aussi discuté de la politique internationale (Kenya, Pakistan) ce qui nous a permis d'élargir nos horizons....et pas seulement débattu puisque une action militante était organisée devant la préfecture de police  pour dénoncer la traque des sans papiers!

    Quels enjeux pour les jeunes socialistes, début 2008? les municipales évidemment, dans lesquels nous nous investissons à fond parce que c'est là qu'on prouve qu'on change la vie ici et maintenant...le terrain des idées puisque face aux conservateurs libéraux il faut reconstruire une alternative basée sur le mot progres qui est revenu à de multiples reprises...C'est tout celà que nous avons fait autour du débat des contributions (analyses politiques des sensibilités du MJS) et du débat des résolutions (prises de positions thématiques et conjoncturelles déposées par les fédérations départementales.

    Ce Conseil National, introduit par Antoine Détourné, nouveau président du MJS, a été l'occasion de tenir les promesses des orientations du mandat commencé: un projet de loi sera proposé par le MJS au groupe socialiste. sujet: réquisition et fixation du loyer des logements!

  • un très beau 8ème congrès

    Ce 8ème congrès aura été un grand cru. au delà de retrouver mes camarades, c'est un succès pour l'organisation, un congrès apaisé, une véritable première pierre pour la refondation de la gauche. je regrette son faible impact médiatique. Si le voyage aller m'avait permis de redécouvrir la belote, le voyage retour m'a permis de faire connaissance avec mes camarades parisiens, et j'ai découvert un nouveau jeu, la manif de droite: les deux côtés du bus, avant et arrière, doivent inventer des slogans pour une manif de droite!
    de libérez alain juppé (scandez le en tapant des mains) à la colonisation avait du bon en passant par les croisades, ca crée de l'emploi et avec salazar, on était peinard...on a bien rigolé! et j'ai pu faire connaissance avec de nouveaux camarades que je vais sans doute cotoyer de plus en plus à savoir pauline, arnaud, julien et tous les autres.
    mais un congrès, c'est aussi de riches débats, des avancées sur le fond, avec de riches débats sur le logement, l'urbanisme, l'économie. c'est aussi des moments émouvants, avec les adieux, entre autres, de JR Millet, ancien AF MJS 34, sec. national et membre de la CNA, de mathieu Hanotin (on nous confond parfois pour le nom), de Nathalie Pigamo, membre du BN, ou encore de Valerio Motta, secrétaire national et grand communicant.
    Razzye Hammadi nous a fait ses adieux ou plutôt nous a dit au revoir. l'élan, la présence qu'il a donné au MJS en fait un très grand président. je me reconnais dans sa manière de faire de la politique, pas de tabous, des principes, mais la remise en cause des dogmes. merci à cet économiste pour ce qu'il a fait, bonne chance aussi dans ses combats futurs, puisqu'il a accepté de prendre des responsabilités au sein du secrétariat national du parti socialiste.
    Bonne chance aussi à antoine détourné. je l'ai cotoyé à l'UNEF, revu au MJS, j'ai confiance en lui: simplicité, conviction, tout lui réussira, il saura placer le MJS au coeur de la refondation de la gauche.