Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bergougnioux

  • Un PS réformiste? La nouvelle déclaration de principes du parti socialiste

    745936596.jpgJe vous rassure tout de suite, je suis secrétaire-adjoint de section je ne vais pas m'amuser à tirer à balles réelles sur le premier parti de la gauche qui vient de refondre sa déclaration de principes, qui datait de 1990. Ce texte, c'est l'aboutissement d'une reflexion menée par une commission présidée par Alain Bergougnioux, secrétaire national aux études, sur le projet du parti socialiste pour le XXIème siècle; sa conception de son rôle, de la société et du monde.

    Les médias vont vous expliquer que le PS opère son "bad godesberg", qu'il abandonne la référence à la révolution, qu'il devient résolument un parti réformiste. Et c'est ce que tout le monde retiendra? Non si nous savons nous saisir de ce débat.

    Essayons d'abord de résumer la nouvelle déclaration: Le Parti socialiste se réclame des lumières et du mouvement ouvrier, héritier des valeurs de la révolution française. Il se revendique du socialisme démocratique: prendre le pouvoir par les élections pour changer la société et non pas un couteau entre les dents à la tête d'une avant garde éclairée. Celà fait longtemps qu'on n'aiguise plus les baionnettes en réunion de section mais les médias n'ont pas remarqué...Le socialisme est résumé comme une lutte contre les injustices et une espérance, une explication du monde.

    Il parle d'égalité des droits comme objectif, aparemment l'égalité ne suffirait plus. C'est dommage. Il met au centre de son projet le développement durable, c'est nouveau. Mais c'est aussi galvaudé. Ce ne serait que la protection de la nature, d'apres la déclaration. Et le partage juste et durable des ressources de la planète?  Quelles valeurs font l'objet d'un article? L'égalité, le développement durable, le progrès (dur d'être contre)...interessant: ce progrès n'est pas calculé à travers une croissance économique mais à partir d'indicatifs de qualité de vie...et la démocratie.

    Les objectifs du parti socialiste pour le XXIème siècle? Les socialistes portent un projet d'économie mixte avec une place nouvelle pour l'économie sociale. Au delà des blagounettes sur l'économie régulée du marché (par qui, comment; dans la mondialisation financière je sais pas...) et sur la critique du capitalisme (on critique mais est ce qu'on dépasse?). La place du travail? Insertion, émancipation, justement rémunéré, laissant de la place au temps libre. La place de l'état social? Il lutte contre la rente, investit dans l'éducation...mais je regrette que son rôle redistributeur soit pauvrement évoqué. L'impôt semble être un gros mot pour les rédacteurs de la déclaration.

    "Le parti socialiste lutte pour la paix". (le contraire aurait été remarqué), il est laique, il est réformiste. Là je vois que certains se sont fait plaisir, merci à eux, les médias ne vont retenir que ça. Chers camarades, le réformisme est un outil, pas une fin en soi, il est synonyme de socialisme démocratique. Quand on renonce à pendre les patrons avec les tripes des curés, forcément on est réformiste, pas de quoi en faire tout un plat. "Il change la société par la loi et le contrat". C'est bien de le dire, reste à le faire! Il est décentralisateur (pourquoi pas).

    Il est européen.  Dommage que ce paragraphe soit le plus creux de la déclaration. Affirmer de telles ambitions, c'est osé, on s'attend à un projet ambitieux pour des politiques publiques fortes basées sur un budget, un impôt, des coopérations renforcées...assurant un développement humain juste et partagé dans toutes les régions, un contre modèle économique et politique face au capitalisme financier et à l'unilatéralisme américain non? Bon ben ce qui est écrit c'est: "l'UE a pour mission, par ses politiques communes, d'assurer la paix sur le continent, de favoriser une croissance forte et durable, le progres social, de promouvoir la créativité culturelle et de relever les défis planétaires". C'est on ne peut plus light...

    "Le parti socialiste est internationaliste". Là encore on reste light sur l'alternative proposée au niveau mondial. On laisse les sud-américains élaborer dans leur coin le socialisme du XXIème siècle, pourquoi pas..."Le parti socialiste est un parti populaire". celà reste un défi pour le premier parti de la gauche. Ce paragraphe qui s'interesse à ce qu'est le parti socialiste, à ses dirigeants, à la place qu'il laisse aux associations, aux femmes, nous devons l'investir: il est fondamental pour le devenir de notre famille politique. "Le parti socialiste ne se résigne pas aux divisions historiques de la gauche". Un premier pas vers une structure fédérale?