Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

camp d'été

  • araignées, camarades et doutes métaphysiques!

     CARPENTRAS30.jpgLe TGV siffle sur les rails franciliens, les usines, les autoroutes et les cités font place aux champs de blés immenses de Beauce et de Brie. Comme à chaque fois (fréquente d'ailleurs) que je prends ce train pour revenir dans mon sud natal, ces champs marquent une coupure. C'est le 5 aout, la moitié des vacances est passée: douces soirées parisiennes, camp d'été ECOSY, cet été est intense. Ce mois de juillet pratiquement entierement passé avec mes chers camarades franciliens a été très enrichissant. Quelles images en restent? Le miroir de Remi, le parquet du pont des arts (et ses échardes), le montage des tentes sur la fournaise de l'hippodrome de Carpentras, les confrontations au commissariat de Carpentras ou encore la visite des urgences...Samy et ses sardines, Benoit et ses lapins-mygales, Brian et ses coups de soleil, Gwénolé et ses reprises de chansons militantes à la mode ECOSY...Les cris de la délégation italienne dans la nuit, les critiques de la délégation croate nous font bien rire aujourd'hui!

    Le président du MJS, Antoine Détourné, a parlé dans son discours de clôture aux participants français du camp, d'un « esprit de Carpentras » qui serait la marque de ce camp, dans l'imaginaire militant. Il a pleinement raison. Si comme il l'a dit, « l'abnégation et l'humilité sont les deux valeurs de la gauche qui nous permettent de déplacer les montagnes », alors l'organisation de ce camp, l'implication des camarades dans sa réussite pratique et politique, cet effort immense assuré par plus d'une centaine de militants aura des conséquences sur le MJS. L'effort physique et moral déployé dans les bars, les sanitaires et les poubelles de Carpentras, tout autant que dans les ateliers et les plénières de l'hippodrome, sont de bonne augure pour la rentrée 2008. Les rendez-vous politiques, sociaux, idéologiques ne vont pas manquer pour la famille socialiste dans quelques mois. Je suis persuadé et convaincu que mes camarades seront «  à la hauteur » de ce devoir d'inventer que s'est donné le MJS.

    Coups de coeur aussi puisque nous sommes à un mois de la rentrée. Au delà de terrifier les AF franciliens avec les projets de ma chère instance régionale, je vais devoir faire face à de nouvelles responsabilités professionnelles (animation d'une section européenne) et syndicales (décharge académique). Le défi d'aout pour moi, c'est de préparer ces tournants. Certes pas dans les meilleures conditions, puisque dans d'autres domaines, doute, et maladresse semblent à l'ordre du jour. Je rêve de reconquêtes, au delà même du champ des contributions!

    Je veux relever des défis politiques pour cette rentrée 2008. Union de la gauche, lien avec le mouvement social, contres-propositions dans l'actualité francilienne, je veux aussi être à la hauteur de la confiance de mes camarades! Mais aussi des défis personnels. Ceux-là étant tellement plus compliqués...