Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

election

  • la vie rêvée d'un militant (2ème partie)

    medium_segolene-royal-0005.jpgdeux jours de campagne sur le terrain, des meetings aux marchés en passant par les rues désertes du soir où l'on autocolle, ca permet d'y voir plus clair...sur la campagne, sur les gens, sur ce qu'ils pensent, sur ce qu'il faut faire.

    Commencons par les constats: la campagne intéresse. mais lasse en meme temps car elle est longue. lasse les gens. lasse les militants, notamment socialistes, qui sont sur le terrain depuis le 17 novembre.

    des candidats ressortent. à Béziers depuis deux jours, c'est Le PEN, Sarkozy, bové, Bayrou et Royal. Personne d'autre! Ce scrutin est très resserré! Oui il y a des indécis mais beaucoup de gens ont déjà fait leur choix. certains électorats sont volatiles: les Bayroutistes sont surtout des gens qui veulent être convaincus. les Bovéistes sont tentés par le vote utile. Les lepenistes et les sarkozystes ne changeront pas d'avis.

    Mais deux journées en campagne ca ressemble à quoi?

    C'est d'abord le marché du vendredi à Béziers, distribution de tracts, on prend le pouls de l'opinion, on croise les autres tracteurs (UMP, Bové), on se fait insulter, féliciter, peu de gens sont indifférents. On discute avec les gens, on voit ce qui les préoccupe. pas vraiment les thèmes de la campagne mais surtout l'envie ou non de croire que la politique peut encore changer la vie. c'est ça le vrai thème de la campagne.

    Ensuite c'est l'après midi, à Lézignan Corbieres, avec le MJS Béziers, pour aller voir Ségolène. "aller voir ségolène" c'est déjà révélateur. Celà faisait longtemps que l'on ne voyait pas un tel engouement. Pour une candidate. Parfois ca frise le people. Mais c'est aussi parce que Ségolène nous fait croire à la victoire. Va au delà des postures traditionnelles de la gauche. J'aime ses discours sur l'état exemplaire, sur la responsabilisation des citoyens. C'est ainsi que nous gagnerons.

    Ce que les gens pensent, ce qu'il faut faire...comme je le répète inlassablement; il faut parler des outils de l'état qu'il faut réparer ou créer pour pouvoir changer la vie. On n'a pas voulu parler d'impot et c'est dommage. Alors il faudra parler de là où il faut économiser pour mieux dépenser. de là où est l'argent. de là où il faut mettre ou ne pas mettre d'argent: les subventions aux entreprises qui jouent ou qui ne jouent pas le jeu. le revenu de solidarité active pour que travailler, ca vaille le coup plus que le RMI.

    Mais aussi faire campagne et convaincre les gens un par un! porte à porte dans les cités U! Plus de dialogue dans les tractages! Jouer sur nos amis pour les derniers jours! être à fond, pour pouvoir réaliser nos projets.

    Fatigués, mais convaincus que c'est nous seuls qui pourront réussir le changement, il faut se battre jour après jour jusqu'au bout...et je dis bonne chance à mes camarades MJS de partout en France, pour porter cette gauche responsable, et ambitieuse, cette alternative au tout libéral, au deuxième tour. Jouons, misons tout, sur notre passion, sur notre volonté de convaincre que nos choix, que notre projet de société est le meilleur pour lutter contre les inégalités et les injustices, pour aller vers une France, vers une Europe, vers un Monde plus juste et plus durable :-)

  • avril: la fin de toutes les impostures

    medium_meeting_montpellier.JPGHollande déchire en meeting c'est un fait. On se sent de suite bien inspiré pour dénoncer toutes les impostures de la campagne. Pour démasquer les comiques. Pour revenir à l'essentiel, les projets de société.

    première imposture: les sortants. Le candidat de l'UMP est soutenu par les ministres du gouvernement actuel (à part deux qui ont rejoint bayrou), par le président Chirac, par le parti majoritaire à l'assemblée depuis 5 ans. comment peut-il oser vouloir représenter la rupture alors qu'il était N2 du gouvernement depuis 5 ans? La continuité c'est Nicolas Sarkozy, le changement c'est Ségolène Royal!

    deuxième imposture: le bilan! on truque les chiffres de la délinquance en multipliant les mains courantes mais même ainsi les chiffres tombent et déchirent le bilan sarkozy: les actes de violence sont en hausse. On baillonne l'INSEE et on l'intimide pour que cet organisme ne publie pas ses statistiques, mais eurostat n'est pas aux ordres et martelle ce qui saute aux yeux de tous les Français: le chômage est en hausse. La précarité s'installe, les 2/3 des contrats signés sont des CDD et des INTERIM. la France est le premier pays d'Europe...pour le chômage! le déficit commercial est...fantastique, incomparable! c'est bien la seule occasion d'employer de tels qualificatifs pour ce gouvernement.

    troisième imposture: le centre-droit. Bayrou ne sait plus d'où il vient (ni où il va) l'ami de VGE, de Barre, le ministre de Balladur et de Juppé est amnésique. on le croyait soutien de la droite dans les précédents gouvernements, on le retrouve flibustier, aventurier, candidat autoproclamé des anti-systèmes...on le croyait président d'un parti de notables à Paris, on le retrouve agriculteur dans le Béarn!

    quatrième imposture: l'extrème droite. plus forte que vous ne le pensez. parce que la défiance envers la politique est forte dans le pays. avec ségolène royal, nous voulons rénover la politique par une dose de proportionnelle, le mandat unique, l'initiative populaire, les droits du parlement. Avec Le Pen, on craint une autre France. finie la solidarité avec la suppression de l'impot sur le revenu. finie la tradition d'accueil et de tolérance avec la préférence nationale inscrite dans la constitution. C'est une France défiante, sécuritaire, qui émergerait. Nous n'en voulons pas.

    cinquième imposture: l'extrème gauche. plus à gauche que moi, tu meurs, ca ne coute rien quand on ne veut pas gouverner. Comment être crédible quand on ne fait qu'abonder le programme du parti socialiste, en rajoutant des zeros. Comment être crédible, face aux gens qui souffrent et qui savent qui institutionnalise la précarité dans le pays; quand on se trompe d'adversaire. L'extrème gauche doit choisir la cohérence et la responsabilité pour être respectée et crédible.

    sixième imposture: la démocratie d'opinion. les sondages ne sont pas révélateurs: il faut 10 appels pour une réponse, on ne compte que les fixes mais combien en France, moi y compris n'ont pas de fixe? L'accueil qu'on nous réserve dans les rues, c'est l'espoir, d'une vie meilleure, d'une gauche qui retrouve les grands combats sociaux, mais pas encore la confiance que nous devons gagner. les médias nous présentent deux candidats, sarko-sego, alors que c'est deux projets de sociétés, cohérents, mais tellement différents, qu'il faudrait mettre au devant de la scène.

    pour cette dernière ligne droite de la campagne,

    à bas les masques!

    http://ps-vlm.over-blog.com/album-352596.html

  • de l'europe, des conseils de classe, de ségolène...

    medium_file_243359_105819.jpgpas beaucoup de temps ces temps ci, dernière ligne droite de la campagne, seulement quelques minutes pour le blog...

    de l'europe: on fête aujourd'hui les 50 ans du traité de rome, j'en suis très content..un peu souverainiste dans l'âme j'ai du mal à voir le destin des Français se décider ailleurs qu'en France...j'ai peur du cheval de troie des américains. j'ai peur de l'anglais triomphant, du libéralisme forcené de la concurrence libre et non faussée....et c'est pour celà que je me bats pour une europe démocratique, fondée sur un modele social alternatif au libéralisme anglo saxon. je crois à une europe forte qui donne un nouveau cadre d'épanouissement, de solidarité, de liberté et d'égalité à ses citoyens. et donc à un impot, à une diplomatie, à une armée et à des services publics européens.

    des conseils de classe: le premier s'est mal passé, toute une seconde réorientée c'est un peu hard. leur faute? certainement pas. dis moi ton quartier et la profession de tes parents je te dirais qui tu es. sarkozy qui veut réhabiliter l'effort et le mérite ca me fait bien rire. la reproduction sociale n'a jamais été aussi forte qu'aujourd'hui. j'ai du mal à exprimer ce que je ressens en tant que jeune enseignant. cet attrait de la S. ces élèves et ces parents qui croient qu'apprendre les leçons par coeur va suffire. ces enfants qui, presque à vue d'oeil, vont réussir parce qu'ils ont tout pour eux. et le plus important j'ai l'impression, ces parents qui ont choisi, riches ou pas, de faire lire leurs enfants, de leur donner soif de savoirs. un peu comme les miens. ceux là ont tout compris et leurs enfants sont rois. là pour une fois je suis d'accord avec bayrou: les enfants qui réussissent sont ceux dont les parents croient en l'école. mais francois alors pourquoi as tu voulu favorisé ces écoles privées où les enfants sont déjà gâtés côté reproduction sociale? incohérent. bon apres heureusement y a eu ma classe fetiche...évidemment tout le monde les kiffe. affreux l'an prochain je veux les prendre avec moi à Versailles!!!! pas sur qu'ils veulent venir lol

    enfin après ces moments très durs que sont les conseils de classe vient la campagne. j'ai craché sur ségolene jusqu'en septembre  à peu près alors que ma mere était déjà fan. ce qui m'a plu c'est sa lutte contre les postures. et je suis tres content de chanter la marseillaise en meeting. on ne lachera rien à la droite. mais bon sang qu'est ce qu'elle prend! sur le net, dans les médias, c'est tous sur sego! incompétence, bourdes, seulement une jolie femme, pas la carrure...quand les autres trébuchent c'est la faute au caillou, quand ségolene fait un lapsus ca remet en cause l fait qu'elle puisse appuyer sur le bouton atomique!

    à tous ces couillons qui hurlent avec les loups, je peux vous le dire, vous êtes des lâches. on n'a jamais autant demandé, autant observé un candidat que ségolène. parce que c'est une femme et qu'elle se dégage des postures traditionnelles. alors oui j'ai eu du mal, je ne veux pas entendre parler de Blair mais je rends hommage à une militante qui respecte le projet, à une femme qui issue d'un milieu traditionnel s'est tournée vers la gauche, à une femme courageuse qui a su résisté et rester debout face à la plus forte campagne de dénigrement vue dans ce pays.

    chapeau!

  • la vie revée d'un jeune socialiste...

    medium_300px-Lionel_Jospin.jpgje n'ai plus de voix demain je vais être la risée de ma classe mais c'est pas grave...800km parcourus en voiture en deux jours, un meeting, une visite d'hopital, un pneu crevé, un lapin bouffé, un marché traversé et un portable cassé, je suis démoli et...content!

    car j'ai mangé avec mon idole!!!! il était là, sur ma gauche, à manger du lapin! je l'ai suivi toute la journée de Millau à Rodez, à peine revenu du meeting de Marseille. j'ai crevé un pneu sur le Larzac. j'ai failli me faire pietiner par une horde de journalistes assoiffés d'images. mais tout va bien.

    j'ai écouté la radio pendant 6 heures au retour de Rodez, en mangeant de la fougasse. Royal chante la marseillaise, bayrou remet en cause le droit du sol, la police met des directrices d'école en taule, piétine les parents d'élèves et terrorise les gamins du XIXème...je crois que les Françaises et les Français vont comprendre ce qui est en jeu et qui peut au mieux incarner une France tolérante ouverte et fière de sa diversité!

    et parfois je fais cours aussi! sisi! et j'expliquerais à mes élèves que juré croisé la révolution on va la faire bien à la rentrée. du sang, des larmes, du rire! des caricatures, des films et des récits poignants! je jure sur le budget de l'éducation de leur faire aimer la révolution! je déchire mes préparations de cours et après les vacances, j'attaque la révolution par les lieux! de coblence à nantes en passant par le champ de mars et les tuileries, nous allons sabrer la chronologie! désacraliser l'évenementiel! donner du sens aux actions et aux passions humaines!

    à visiter pour rigoler: www.levraiqgdesarko.net

    J'aime l'histoire, j'aime ségolène....et j'aime Lionel!