Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fillon

  • Votre politique de droite est impopulaire? Faites de la pub!

    Sans titre.jpgDe quoi discutait-on dans la cantine des profs à midi? Ni de mon départ pour Berlin, ni de l'année qui s'achève, ni de mes cernes (on laisse ca aux élèves), mais bien de la campagne publicitaire engagée par le gouvernement Fillon pour faire connaitre les mesures décidées pour répondre au "problème du pouvoir d'achat". Ces mesures sont tellement banales, pour des mesures de droite, qu'on érafle avec peine le clavier pour les noter.

    On bricole des mesures faciles à communiquer sans s'interesser à leur efficacité. Supprimer les cautions quand les loyers représentent bientôt la moitié des budgets des ménages! Super. Défiscaliser les petits boulots étudiants. Super, quand la baisse des bourses (refonte des critères) décidée par la ministre Pecresse plonge des milliers d'étudiants dans la précarité, les obligeant à choisir entre petit boulot et études! Parler d'heures supplémentaires, quand l'inflation est trois fois supérieure à la hausse du SMIC programmée par un gouvernement, c'est provocateur, c'est cynique, c'est indécent!

    Mais au delà des mesures c'est la forme qui émeut, scandalise, attriste. L'argent public sert donc à financer la promotion d'une politique de droite? Les grands groupes de médias ne sont-ils pas encore assez aux ordres qu'un mot du président suffit à faire remercier un présentateur TV? L'AFP est donc si effrontée, qu'elle a osé ne pas publier un communiqué présidentiel? Quelle effronterie inimaginable! La politique du président Sarkozy est impopulaire? C'est que les Francais ne la comprennent pas! On va donc leur expliquer. On rêvait d'un débat politique, d'un combat de convictions, on se réveille avec une pub sur france 2 et le sourire freedent du premier ministre...

    Mes camarades comprennent maintenant pourquoi je me tape le front à chaque fois que j'entends le mot pédagogie dans une organisation politique...

    Encarts internet, publicité dans les journaux, spots télé, celà s'était déjà vu pour expliquer l'euro aux Francais...mais il s'agit là d'une publicité partisane. Qu'aurait-on dit en 1981 si l'on avait vu surgir des panneaux défilants "les nationalisations, c'est top!"? Après la lettre distribuée à 900 000 enseignants en septembre pour déblatérer des inepties pédagogiques; dont l'envoi avait coûté des millions d'euros, à quand la distribution par bouygues, pour chaque forfait tel acheté, d'un guide "la droite expliquée à mon fils"? Quand pourra t'on enfin trouver dans tous les organes de la presse Bolloré un petit fascicule "le programme de l'UMP expliqué aux enfants"?

    Nous entrons dans une ère sombre, celle du totalitarisme publicitaire...

    http://www.lesechos.fr/info/france/4743046.htm

  • évaluation des ministres: on est pas à mac donalds!

    c71fc751a2a1f27f1f7e4003ae1ffcb7.jpgOn annonce aujourd'hui que les ministres verront en ce début d'année leur action évaluée par un cabinet de stratégie privé. quelques remarques...

    - et avant on évaluait pas? la nomination des ministres par le président, le contrôle de la chambre des comptes, les débats du parlement c'est quoi? du chou-fleur? on se demandait à quoi servait M. Fillon, on le redécouvre manager dans un gouvernement qui ressemble à la cuisine d'un fast food!

    - et le traitre Besson, secrétaire d'état à la prospective et à l'évaluation il est payé à quoi faire? On ne peut accepter cette privatisation du débat politique! quelle légitimité a un cabinet de consulting pour examiner des choix politiques? aucune! il faut distinguer l'évaluation technique de l'action d'un état, et l'évaluation politique de l'action d'un gouvernement!

    - non la politique ce n'est pas du technique qu'on juge à l'aide de critères quantitatifs, selon une logique gestionnaire! et les critères au fait? moi j'attends l'annonce du nombre de coups de matraque, du nombre de ponts construits, du nombre de visites au chateau de Versailles...mais ce n'est pas ainsi qu'on gouverne une nation!

    NDP veut une évaluation? C'est possible! on appelle ca un débat de politique générale au parlement! et on aura de quoi discuter, en terme de politique étrangère cynique et de politique économique et sociale désastreuse! mais au delà des hémicycles, les élections de mars seront pour les électeurs une occasion de rappeller que la politique ne se fait ni à la corbeille (chère à de gaulle), ni à eurodisney, et encore moins dans un cabinet de consulting!

     

  • de la cohérence sarkozienne

    b6640b53e0212f7bb66dba3df75009ff.jpgau delà du sarko-circus qui de strasbourg à new york amuse la galerie, il se passe des choses en France. Du drame du «trou de la sécu » au déficit vertigineux, des cadeaux fiscaux au dégraissage de l'état, des franchises médicales à la TVA sociale, il y a un tout cohérent.

    Le MJS a raison de dénoncer une faillite organisée de l'état, ce terme est judicieux (hèhè), pourquoi? Parce que de façon insidieuse la sphère publique est réduite. C'est un sabotage démocratique car les pouvoirs d'un état souverain sont réduits par des intérêts économiques privés. C'est un sabotage public car le patrimoine collectif de ceux qui n'ont rien, hérité du programme du CNR mis en place en 1944, se réduit comme une peau de chagrin face à l'héritage et au capital. Aujourd'hui, comme au XVIIème siècle, ce siècle de gloire que j'aime tant, on « naît ».

    Quelle cohérence franchement! Quelle impudence aussi! Cohérence car enfin baisser les impôts et les recettes de l'état c'est scier petit à petit le bras armé de l'état que sont les services publics. Idem avec les réductions des postes de fonctionnaires. Cohérence aussi car les franchises médicales, c'est bien disculper corps médical et lobbies pharmaceutiques du trou de la sécu que les gouvernements ont contribué à creuser avec de multiples exonérations fiscales. Faire appel à la responsabilité individuelle, dogme libéral.

    Impudence aussi. Le candidat du peuple qui fait 15 milliards de cadeaux fiscaux sur un budget de 40 milliards en déficit ca fait tâche. Le mythe de la droite qui gère mieux tombe. Impudence quand la priorité au pouvoir d'achat permet de rendre 270 000 euros de réduction fiscales au moins à tous les foyers fiscaux déclarant 15 millions. Impudence quand la priorité à l'éducation débouche sur 10 000 suppressions de postes d'enseignants. Impudence quand la priorité à la recherche et à l'innovation amène pour la première fois depuis 50 ans l'absence de création de postes au CNRS.

     

    SARKOZY, c'est du vent!

    en revanche...