Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ile de france

  • L'Ile de France, comme îlot de socialisme, en 2010!

    z-photo_carte_iledefrance.gifCette fin 2009, pour moi, ce n'est pas seulement un congrès du MJS qui me permet de passer des nuits blanches féériques au 10 rue de solferino. C'est une réflexion qui démarre sur les régions, sur ces prochaines élections qui doivent permettre de montrer à un PS décrié, en pleine rénovation, qu'il a sa place comme principale force de gauche et d'innovation dans le débat politique local! Le PS a désigné son candidat local, Jean Paul HUCHON conduira la liste socialiste en IDF,  avec, je l'espère, un large rassemblement de gauche, et j'espère bien faire intégrer quelques propositions du MJS lors de la rédaction du projet régional. Ce sera mon principal boulot en octobre/novembre!

    La région ILE DE FRANCE à gauche en 2010 ca sert à quoi? A continuer le travail accompli depuis une dizaine d'années en matière d'éducation, de transports ou d'aménagement du territoire! A aller plus loin, pour construire des îlots de socialisme, des politiques publiques ambitieuses qui montrent que les socialistes peuvent changer la vie et redonner son sens au combat politique.


    Continuer quoi? des aides ont été créé par le conseil régional pour favoriser l'engagement, les voyages, les projets éducatifs dans les lycées, il faut aller plus loin en 2010! Créer un fonds régional de la vie lycéenne qui pourra abonder le budget des CVL et permettre aux lycéens d'organiser leurs lieux de vie! Les nouveaux lycées franciliens doivent d'ailleurs être repensés et les locaux doivent favoriser l'investissement culturel, associatif, sportif! Des parcs à vélos doivent équiper les lycées et un système régional de prêt de vélos dans les lycées pourrait permettre de développer ce moyen de locomotion chez les jeunes. De la même manière, les cantines scolaires des lycées devraient privilégier le "bio" et les circuits courts pour favoriser l'économie locale et l'environnement.


    Concernant le cadre de vie des franciliens, la région et son président JP Huchon ont déjà fait beaucoup à travers l'aide au logement, la présidence du syndicat des transports franciliens (STIF) ou encore le financement des réseaux de transports, malgré le peu d'empressement de l'état à concrétiser ses engagements. Là encore, de nouvelles pistes peuvent s'offrir pour la région ILE DE FRANCE: concernant le développement économique, l'économie solidaire peut largement être favorisée à travers une charte des commandes et marchés publics favorisant le travail décent et le respect de l'environnement, ou encore des pépinières de l'économie sociale! La métropole francilienne pourrait connaître un autre avenir fondé sur la solidarité et le développement durable, que celui, centralisé et imposé par le haut, que semble lui promettre la droite à travers le projet sarkozien de "grand paris". Cette métropole serait organisée de manière multipolaire autour de pôles d'activité et de décision en banlieue (en se basant sur des intercommunalités en "marguerite" comme le propose le député communiste Braouzec). Ce développement serait conforté par un développement accéléré de plate-formes multimodales favorisant les transports doux?


    Quid d'autres compétences telles que la formation ou les territoires? La formation professionnelle doit devenir un nouveau droit, avec la gratuité des formations publiques en continu, dans les GRETA, de formations qui ne sont couvertes que par le privé! La région a son mot à dire en matière d'insertion professionnelle et doit permettre un regroupement des acteurs de l'insertion des jeunes en lien avec les missions locales. D'un autre côté, la jeunesse francilienne doit voir s'ouvrir tous les horizons sociaux et spaciaux, la création culturelle doit être plus accessible grâce à l'extension de la carte imagin'r aux activités culturelles, en faisant bénéficier les jeunes de conseils pour découvrir toutes les formes de création artistique! Un "passeport vert" doit ouvrir aux jeunes un tarif forfaitaire très réduit hébergement/transports/visites pour découvrir le patrimoine culturel et historique de l'ILE DE FRANCE, le temps d'un weekend, voire dans les régions limitrophes!

  • tourisme impressionniste et musique absolutiste en Ile de France

    Monet-Bridge-lg.jpgJournée fructueuse...j'ai visité ce matin le jardin de Monet à Giverny, près de Vernon, à la frontière normande. Ceux qui connaissent mon goût immodéré pour l'art et les sorties pédagogiques sauront que je n'étais évidemment pas à l'initiative de cette excursion. J'ai observé des fleurs, bavé sur des nénuphars, rêvé en regardant des saules pleureurs se noyer dans un étang peint par le plus grand peintre impressioniste, qui a fait le tour du monde. Du haut d'un petit pont de bois, j'ai pu m'extraire d'un environnement anthropisé à l'excès pour me mettre dans la peau de ces peintres des sentiments, des impressions, qui ont fait, les premiers, sortir la peinture de la bête représentation, de l'art figuratif qui avait connu une constante progression depuis les peintures rupestres de Lascaux.

    Quittant les forêts du val de seine, ces vallées verdoyantes qui ont trop souffert de la pluie, j'ai pris les belles autoroutes franciliennes pour me rendre, pour changer, au chateau de Versailles. Sorti de l'impressionnisme, je pouvais faire profiter de mes belles connaissances encyclopédiques, limitées à l'histoire de l'Epte qui ondoyait le jardin de Monet pour ma visite normande. Je me suis repu de la préfecture de Versailles, qui a participé à l'histoire de france, de Thiers le sanglant à Coty le mal-élu, pour me diriger vers ce beau chateau que je trouve si petit...entouré de ces milliers de touristes que je rêvais de flanquer à la porte, j'ai rêvé une arrivée au galop par les jardins de Versailles, sur ce seuil destiné à faire craindre aux nobles français et aux ambassadeurs étrangers le premier roi du monde. J'ai du vaincre une certaine incrédulité quand je parlais de la France comme la première puissance du monde.

    J'ai profité d'une promenade au coeur des jardins français et des fontaines, qui ont coûté tant de bons ouvriers atteints de fièvre quarte...avec la musique de lulli! une belle musique classique entourant des jardins classiques, des scuptures classiques, une architecture fabuleusement classique...le bonheur, tout simplement le bonheur, mon sourire était irradiant ce qui était évidemment incompréhensible...

    Et là je finis échoué devant TF1 pour une soirée rock/les experts...ca sera quoi le nom du mouvement artistique du début du XXIème siècle? le bofisme?

  • la vie rêvée d'un prof militant...

    339390663.jpgVoyons imaginons je participe au jeu "vis ma vie" qu'est ce que l'heureux gagnant devra subir?

    - des élèves particulièrement sympathiques, criards et vivaces aux tympans troués par les baladeurs mp3 (qu'ils écoutent même en classe) et qui ont passé une heure à me coller des poissons d'avril sur la veste. Je me suis vengé en leur faisant une interro surprise où je leur demandais notamment le prenom de la soeur de romulus et la manière dont la mere de bambi était morte. Ils ont mis 10 mn pour comprendre la blague. l'heureux participant à l'émission aurait la joie d'être poursuivi dans les couloirs et de se faire crier dessus à peine sorti de la cantine.

    - l'heureux participant aurait la chance d'entrer dans l'antre du loup, la salle des profs. qu'est ce qu'il y trouverait? une collegue qui lui eclaterait une bombe puante à la gueule en voulant lui montrer à quoi ca ressemblait (ca m'est arrivé aujourd'hui)...des collegues avachis voire endormis, des collegues enjoués, en colere et des collegues déprimés. il aurait alors une bonne vision de l'éducation nationale...

    - et s'il bénéficiait aussi des activités extra scolaires? ca serait vicieux. il aurait alors la joie d'être responsable d'un échelon régional dans une organisation basée sur l'échelon départemental...comme le dit mon coloc, "je sers à rien"...mais bon je me bats je me bats et pour l'instant je tiens. dans ce cas là, il aurait des activités passionnantes à organiser: forum de la jeune gauche, rencontre avec les syndicats, jumelages, move sur l'éducation...s'il était aussi intelligent que moi, il subirait aussi une part de ses propres actions en étant bloqué pendant une heure 30 sur la N7 par des lycéens qu'il a contribué à mobiliser. ironie du sort.

    - il aurait juste du mal à dormir le soir. et c'est mon cas. deux semaines d'insomnie ca use. pourquoi ne pas dormir? ca ne s'explique pas mais beaucoup de choses à penser le soir. le présent chasse le passé...certains yeux en chassent d'autres! Les lignes bougent sur certains fronts...mais on verra bien.

    - il aurait l'illustre joie de subir de nouveau une inspection en classe. il pourrait alors ligoter certains élèves dans une cave, pour préparer intensément les autres à lever le doigts pour parler et à se garer dans une case de la cour quand la cloche sonne.  Il pourrait mitonner un petit cours sur la multiplication des échanges, la mondialisation et les multinationales à partir d'un document d'accroche, d'un texte, d'une carte et d'une trace écrite en autonomie. banalité quoi! il se connecterait aussi sur le serveur des mutations et se rendrait alors compte qu'aucun poste n'est disponible en section euro allemand pour 2008. missa ita est;

    - il pourrait aussi regarder le journal régional languedoc roussillon le soir et continuer à vivre en live la vie politique biterroise. dans le combat des anciens, qui ont fait leurs preuves aux municipales, et des modernes, j'ai fait mon choix. voir l'article relayé il y a quelques jours. Il aurait du mal à se lever le matin, dejeunerait de la meme maniere tous les matins, prendrait le meme chemin, écouterait la meme musique (fatal picards, sugababes, jj goldman)...et aurait l'impression de vivre un enfer...mais non c'est ma nouvelle vie francilienne!!!

  • Les jeunes socialistes franciliens se penchent sur leur avenir...à gauche!

     1629917172.jpgParis, le 28 mars 2008

     

    le MJS Ile de France organise sa journée d'action régionale demain, samedi 29 mars 2008, au siège de la fédération PS de Paris (11e). Au programme, évidemment, le premier bilan de la campagne des élections municipales et cantonales: « cette victoire, que le MJS a contribué à porter dans tous les départements franciliens, y compris sur les listes, constitue une formidable responsabilité pour la gauche: changer la vie, ici et maintenant!' » comme l'indique le coordinateur régional, Nicolas Anoto.

    Les Jeunes Socialistes doivent discuter de leurs projets à venir, en direction de leurs partenaires européens, pour préparer les élections européennes, mais aussi de la jeune gauche. De même, leur prochaine campagne militante portera sur l'éducation, pour donner un débouché aux revendications lycéennes et enseignantes qui retentissent aujourd'hui dans l'Académie de Versailles.

    En effet, le MJS Ile de France compte bien construire l'union de la gauche: un débat est organisé le soir même, avec jeunes communistes, jeunes radicaux et jeunes verts pour discuter de la possibilité d'une « fédération de la gauche », qui représenterait une vraie alternative à l'état-UMP sanctionné lors des dernières échéances. Les jeunes socialistes issus de tous les départements d'Ile de France souhaitent se placer au coeur du mouvement social : ils participeront à la manifestation pour les retraites qui part de la place de la Nation à 14h30.