Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

irlande

  • Des déserts irlandais aux déserts militants

    1980607862.jpgC'était samedi soir, et accoudés sur un mur de pierre, nous entendions couler le Shannon, petit fleuve irlandais qui s'écoule jusqu'à l'océan atlantique, en traversant la jolie ville de Limerick...Ce billet d'avion, je l'avais réservé il y a un mois de celà, pensant qu'après trois mois de congrès, il fallait prendre l'air. Irish Breakfast, hôtel avec vue panoramique sur les berges, petit marché paysan, décidément, je n'ai pas perdu mon billet. Au delà des inévitables tracasseries auxquelles ma malchance nous a habitué (4 heures de retard à Beauvais), nous avons pu sentir les ailes s'incliner, nos estomacs se nouer, tandis que le ciel s'entrouvrait pour laisser passer un boeing 737.

    J'ai bien aimé les pubs, la guiness, les champignons à toutes les sauces dans tous les repas, les gateaux bizarres, les rues où l'on se perd, le désert des rues le samedi soir, ou encore la promenade autour du chateau royal. Ce fut bref, mais ce fut bon, et j'ai tout oublié. Finies les notes à taper, les coups de fil, les mails, plus aucune communication ne passe, je suis loin, et tout peut arriver, je m'en moque.

    Bon après tout ceci etait bien mais les vibrements ont repris dès l'arrivée à l'aéroport, et les mille et une cris effrayants de la jungle parisienne, des crissements aux sirènes en passant par le brouhaha du métro. Fini l'air pur de Limerick. Côté militant, c'est la transition entre deux mandats. Fini, cet intense mandat francilien, ces actions coup de poing, cette actualité rebondissante qui nous assujettit...C'est le temps (et vaut mieux en profiter, ca va pas durer longtemps!) pour lire, pour écrire, pour voyager, pour se reposer...Ca m'est arrivé en novembre 2007, en septembre 2006, mais c'est assez rare depuis le 21 avril 2002 :-)

    Donc au galop pour finir l'année: démarrer les régionales au PS et au MJS, finaliser le réseau local de mon syndicat enseignant, voilà mes perspectives pour Noël...(achat du i-phone inclu)