Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

législatives

  • "dans une dictature au moins ca va plus vite"

    72553fd205d2568a6971cebd0052077f.jpgdixit M. ANOTO, professeur d'éducation civique en stage au collège Lucie Aubrac, janvier 2007, cours sur les institutions de la cinquième république en troisième.

    Quelques mois plus tard, au vu des résultats en chiffres, pourcentage et sièges des législatives premier tour je me pose quelques questions...

    Comment peut on avec 45% des voix obtenir les 3/4 d'une assemblée, à vue de nez? où en sont nos institutions si originales?

    Comment la droite a pu retenir un tel pourcentage sur un tel scrutin? Y a t'il qqch que nous n'avons toujours pas compris?

    Comment la gauche a pu tomber si bas? et le PS si seul?

    Je lance un appel vibrant à tous ceux qui liront ce message. Je suis pas assez riche pour aller au delà. Pas de lyrisme ce soir même si j'aime bien. Ni d'ironie ni de cynisme que j'aime tant. Je suis perplexe. Perplexe car le parti socialiste n'a pu représenter un débouché politique aux aspirations sociales de la majorité du peuple français: Pouvoir d'achat en berne, précarité du monde de l'emploi, difficulté d'accès au logement, à la santé, inégalités urbaines, spatiales, service public d'éducation fragilisé...et la droite pourrait gagner ces élections? Et la droite est considérée comme la même à répondre à ces questions???

    C'EST NOTRE FAUTE; oui c'est notre faute. Quelles sont nos propositions en matière de pouvoir d'achat, d'accès au logement, d'égalité des chances à l'école? C'est du pipeau. Quelles est notre doctrine face au système puissant et cohérent du néolibéralisme? Toujours le pipeau!

    Soyons à la hauteur. Refondons la gauche. Ce n'est pas un slogan (encore que) c'est une necessité. Un parti. Un corpus idéologique, un projet de société, une vision du monde...et les propositions qui vont avec! sur la répartition capital / travail. sur le droit au logement. Sur la ville durable. Sur l'accès à l'emploi pour la jeunesse. Pas des mesurettes mais de véritables REPONSES.

    Ce que nous allons faire cette semaine? Dans un premier temps à court terme sauver les meubles par une gigantesque mobilisation des forces de progrès dans ce putain de pays qui ne peut pas renier son histoire! Se battre pour une tribune, se battre pour avoir les moyens...de SE BATTRE! à l'assemblée évidemment mais aussi comme structure politique.

    après le 17 juin. Stop aux beaux parleurs qui veulent rénover à la peinture à l'eau. STOP aux partisans des alliances qui ont déjà fait leurs preuves (centre gauche: Defferre à 5% en 1969), STOP aux bonimenteurs de l'Union...pour l'Union, pour sauvegarder les fiefs et les vieilles habitudes....

    Chers amis, chères amies, le combat pour un monde et une société meilleure continue. Soyons inventifs, ayons de l'espoir et du courage, ne baissons pas les bras, la gauche vit et vivra, si nous sommes à la hauteur de l'enjeu pluri-millénaire qui, à travers les démocrates de Périclès, les libéraux du XVIIIème, les démocrates socialistes de 1848, les mouvements ouvriers et les combats socialistes, a marqué l'histoire de l'humanité: la recherche du progrès et de la justice pour des hommes égaux et libres.

  • avoir 23 ans dans la France de Sarkozy...

    medium_PRESIDENTIELLES2007.jpgdécu? bof non la guerre du moral était perdue depuis belle lurette. énervé? assez. angoissé? oui parce que la France de Sarkozy est à l'unisson avec un monde injuste, qui va dans le mur. triste. Non, pas de problème de ce côté là je suis blasé depuis le 21 avril 2002.

    mais alors quoi?

    Soucieux. pour la gauche. pour l'avenir de cette mouvance née le 28 aout 1789 en France, mais en fait universelle, dans laquelle je me reconnais. soucieux car la gauche est affaiblie. elle est divisée. elle ne sait pas om elle va. une gauche décomplexée? une gauche renouvellée? une gauche à la social démocratie assumée? Pour moi ce doit être une gauche réunie et modernisée. Un parti fédératif, "la gauche", avec des courants qui ne réagissent qu'en interne, avec des portes paroles tels que marie george buffet et christiane Taubira, un président d'honneur tel que jean pierre chevenement et une présidente telle que ségolène royal pour incarner une alternative moderne et durable. Une gauche qui retrouve ses valeurs mais qui abandonne ses dogmes: le monde a changé et la gauche doit être une alternative crédible. fi de cette pureté déplacée quand cette alternative devient urgente!!!

    Enervé. contre tous ces traitres. pourquoi sont ils tous chez nous? ces DSK qui 10mn après les résultats envoient les premiers missiles après n'avoir rien foutu pendant toute la campagne? Ces Besson qui créée un pole de gauche à l'UMP (avant d'aller chasser le dahu?) Ces Kouchner et ces Rocard qui destabilisent la campagne une semaine avant le premier tour. Enervé contre ces loups dont les dents rayent le parquet et qui ont fait la campagne de Royal pour quémander une gamelle de médiatisation. Special kassdedi à la ségosphère. Il faudra faire le ménage un de ces jours dans ce parti? Demander des comptes à ceux qui prônent le rassemblement après avoir semé la zizanie!

    Déterminé. je serais toujours militant. C'est juste une défaite, et comme dirait le général de gaulle, nous n'avons pas perdu la guerre. Je n'ai pas pleuré le 22 avril car je pense au troisième tour que constitue les élections législatives! Tranchons rapidement sur qui mènera la campagne, avec qui et comment pour aller de l'avant! Déterminé car de nombreux jeunes ont rejoint le mouvement des jeunes socialistes, et ont envie de continuer le combat! à nous d'animer ce renouveau de la gauche, d'en tirer le meilleur; pour, d'ici 5 ans, remporter la bataille culturelle!

    Intrigué. Car les lignes politiques ont bougé. le clivage droite gauche n'a jamais été aussi fort. mais il a un autre nom. d'un coté les progressistes, de l'autre les conservateurs. d'un côté l'état solidaire, de l'autre le marché libéré, la défense d'un effort, d'un mérite, d'un travail salvateur...Intrigué car cette fracture politique traverse le pays: 50% des employés, des ouvriers, 52% des cadres....voila 60% de la population bien courtisée par ces deux formations. C'est cette distribution que nous devons analyser. Réfléchir avec Michael, géographe même dans les moments politiques intenses, sur le vote des périurbains, les habitants, nouveaux propriétaires, de ces villages, suburbs, où il n'y a pas de vie publique, pas de lieu public....et pas de lien social. à quand des municipalités privées à l'américaine?

    alors je dis d'avance à tous les c... qui vont m'expliquer qu'ils avaient tout deviné depuis le début, que j'ai rien compris, qu'on est trop à droite ou trop à gauche à la fois....économisez votre clavier, les relous, dehors! mais après si vous avez qqch d'intéressant à dire qui fait avancer le débat régalez vous!