Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

liban

  • la guerre au Liban, tout le monde en parle, moi aussi...

    Pourquoi en parler: pour me forger une opinion cohérente, pour patienter (j'attends quelqu'un), pour remplir ce blog... plein de raisons.

    d'abord voir ce conflit de manière globale: un proche-orient à feu et à sang, de nombreux peuples, ethnies, avec ou sans territoire, des ressources limitées, notamment en eau, et des enjeux terrifiants: le pétrole. Les protaganistes: l'état d'Israel, avec ses raisons d'exister, son histoire, mais aussi ses conquêtes et les critiques qui s'y rapportent, des états arabes malveillants, des groupes terroristes qui sont contre l'existence d'Israel, une communauté internationale hésitante, ou laissant faire.

    pas question de parler aussi de la palestine, de l'Iran, de la Syrie...on remonterait aux origines du conflit pourtant. d'un côté aujourd'hui on parle de provocations des fanatiques du hezbollah, qui, du sud du liban, tirent des roquettes sur le nord d'israel; de l'autre d'une invasion terrestre et aérienne, de destructions et de morts civils dans un peuple qui ne peut se défendre. donc tout n'est pas simple: des manifs pacifiques en israel à la présence de ministres hezbollah dans le gouvernement libanais en passant par l'attitude américaine qui fait durer le conflit. les enjeux nous dépassent souvent mais les gens qui meurent meurent pour de vrai...pas de gentils pas de méchants mais tout de même, des civils libanais meurent des bombes et des balles israéliennes.

    l'offensive continue et elle s'étend, tandis que les tirs des terroristes s'accentuent et que la faim commence à poindre. quelle issue? une force internationale après le cessez le feu? mais si les terroristes veulent continuer à lancer des bombes qui va les en empêcher? ou peut-être faut il discuter avec d'autres pays pour obtenir quelque chose des milices? compliqué tout celà. en tout cas la paix et nécéssaire et ne suffit pas. ces pays sont dévastés, redévastés et auront du mal pour sortir du sous développement si on bombarde routes écoles hopitaux tous les 5 ans. Alors la paix au proche-orient, ce n'est pas seulement un leitmotiv de gauchistes, c'est aussi vouloir sortir une région des guerres ethniques, du sous développement et des régimes qui ne sont pas démocratiques (ou laiques j'ai envie de dire)

    bonne chance donc!