Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre

  • du sens de l'histoire

     

    Alors que je lis beaucoup pour tromper l'ennui de vacances bien méritées, et la chaleur moite des nuits d'été de cet étouffant sauna qu'on appelle le bassin méditerranéen, je reflechis beaucoup à ce que j'enseigne et à ce que je fais. Ce que j'enseigne, c'est les règles du fonctionnement (état, institutions, superstructures culturelles et infrastructures sociales) de nos belles sociétés humaines. Les règles? Quelles règles pour des évenements humains qui sont le fruit de comportements irrationnels et hasardeux? Celles justement de la recherche de la compréhension et non pas de l'explication, de la contextualisation et non pas de l'analyse contemporaine sans recul.

    Quel sens pour l'histoire? Les trois temporalités que je redécouvre à travers l'excellent travail de M. Winock, "l'agonie de la 4ème république", cadeau de Michael pour fêter son Capes. Cette conjugaison trouvée par Braudel d'un temps long, d'un temps moyen et d'un temps court.

    Mon insomnie de la nuit dernière m'a permis de redécouvrir autour de "nous construirons une ère nouvelle" de renate finckh, l'origine nationaliste d'un troisième reich. Alors, ces aspirations libérales et nationales que j'ai vanté en mai dans ma chère classe, elles auraient été dévoyé? Je pense en effet qu'Hitler est la forme aboutie, exacerbée et perverse des mouvements d'unification du XIXème siècle. Quand on est passé de l'indépendance à la supériorité d'un peuple sur d'autres. Quand on s'est servi des mêmes oeuvres littéraires qui avaient permis de forger une âme nationale (des contes germains à la poésie italienne) pour construire une autre histoire.

    Sur le temps moyen, j'ai pu réfléchir à l'incongruité d'appeler un évènement ainsi alors qu'il n'est que le sommet de iceberg. Le 13 mai 1958 de Winock devient ainsi l'apothéose d'un lien fort entre l'armée et le peuple d'Alger, de la déliquescence des institutions de la 4ème.

    On en vient aux Institutions. Certains à gauche ne jurent que par le parlementarisme. Je les rejoins dans les revendications démocratiques, mais pas quand on délaisse pour celà l'impartialité de l'état (suppression du président de la république) et l'efficacité du pouvoir exécutif. Il faut trouver une place pour un exécutif restreint et réactif, et un législatif plus représentatif qui agit avec le recul necessaire. Je trouve décalé le débat actuel sur les institutions entre présidentialistes et primoministeriels: la vraie question est de concilier efficacité, transparence, équilibre et aspirations démocratiques non?

    De l'engagement enfin. au fil du roman de jeunesse que j'ai fini à 3h du mat sur une jeune allemande de 16 ans qui grandit avec le national-socialisme, on voit à quel point le totalitarisme peut maitriser jusqu'aux convictions les plus profondes. Cet apprentissage de convictions par un message martellé à chaque recoin de la société m'a d'autant plus fortifié dans la volonté de continuer à enseigner l'esprit critique, par la méthode, le raisonnement; et même les exercices d'expression écrite.

    Mais bon comme quand je sors du lycée je mute en militant d'une organisation politique, j'ai réfléchi à l'origine de nos organisations de jeunesse. C'est malheureusement le temps des totalitarismes et l'instruction par les partis de la jeunesse, pour forger une société nouvelle, communiste, socialiste, chrétienne ou fasciste. Heureusement, ces organisations ont aujourd'hui un autre rôle, comme cadre d'engagement, la possibilité de se battre pour mettre en oeuvre un projet politique librement débattu et élaboré de manière autonome, non pas imposé à la société mais bien forgé par un lien fort entre des acteurs sociaux de divers horizons, convaincus de la necessité d'une transformation sociale!

    voilà comment on peut s'occuper pendant les vacances...POUR Info je ne suis pas "passé" à la première commission des TZR...je ne saurais là où j'enseigne l'an prochain que le 31 aout...au plus tôt!