Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre blanc

  • Livre blanc sur la défense: quelle politique de "sécurité nationale" pour la France?

    Le 17 juin 2008, le président de la république présentait le « livre blanc » de la défense. Cet exercice de réflexion sur la politique de défense de la France n'avait pas été effectué depuis 15 ans. Ce livre blanc se résume malheureusement parfois à la déclinaison militaire de la Révision Générale des Politiques Publiques (R.G.P.P) ou si l'on préfère du plan d'amaigrissement de l'état. Celà jette la suspicion sur toutes les décisions qu'il contient: la fermeture des bases militaires, la réduction des effectifs sont-elles des mesures d'économies ou un simple redéploiement stratégique? On se perd dans les méandres des mesquineries financières de la droite.

     

    La France prend un tournant dans sa politique: un tournant positif en adaptant son armée à la participation à des opérations de maintien de la paix à l'aide d'une force de projection de 50 000 hommes, mais aussi un tournant négatif avec la réintégration du commandement intégré de l'OTAN, mesure symbolique de réalignement sur la politique étrangère des EU. La France a toujours été le chantre du multilatéralisme, qu'en sera t'il demain? La gauche ne peut que s'inquiéter d'une part du peu de cas qui est fait de l'ONU comme organisme principal de sécurité, et d'autre part de l'abandon du projet d' « Europe de la défense ».

     

    Une alternative est possible! Au delà de réfléchir sur la sécurité des Français et notamment de ses intérêts économiques (et des copains marchands d'armes du président de la république), le « livre blanc » devrait avoir un projet pour la sécurité mondiale, en lien avec une ONU plus forte, une Europe plus solidaire, qui agirait dans le domaine de la sécurité comme de la coopération. Cette alternative ne peut se passer d'un débat démocratique sur les politiques de défense qu'il reste à construire au sein d'une nouvelle république.

    Bïentôt ma note de 5 pages sur le sujet en ligne aussi (mais là mon blog est trop plein...)