Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

media

  • Les voeux de Martine Aubry: un vent de conquête souffle dans la cour de Solferino!

    ps.JPGMartine Aubry présentait ce matin ses voeux à la presse, au siège du parti socialiste, 10 rue de solferino. Ces voeux, adressés aux journalistes dans la salle du conseil national, bondée, étaient un peu particuliers. Pour plusieurs raisons.

    1/ Ces voeux sont le pendant des voeux présidentiels, et Martine Aubry s'est clairement positionnée comme meneuse de l'opposition en faisant, à court et à long terme, le bilan de la decennie et de l'année pour la France et le parti socialiste, tout en posant des jalons pour les prochaines échéances.

    2/ Ces voeux à la presse se sont révélés de véritables voeux "pour la presse": La première secrétaire s'est longtemps exprimée dans son introduction sur l'indépendance de la presse, les menaces qui planaient sur RFI ou France 3, en saluant les initiatives et les nouvelles formules nées en 2009, tant sur le net que dans la presse écrite.

    3/ Ces voeux sont un peu particuliers car le parti socialiste passe une nouvelle étape: Lancement de la coopol, réseau social et numérique du parti socialiste, lancement du nouveau site du Mouvement des Jeunes Socialistes, en pleine transformation pour devenir une organisation de jeunesse de masse, beaucoup de choses changent!

    Le contenu, le sens de ses voeux? Martine Aubry est revenue sur l'année passée, mais aussi sur la décennie des années 2000 et de ses promesses non tenues. Elle a dénoncé "l'hyperprésidence, qui n'est pas forcément l'hyperefficacité", et le fait que dans le monde, depuis 2007, "la voix de la France porte moins". Martine Aubry a pris du recul sur la crise, sur les positions qu'avaient tenu le parti socialiste, sur Copenhague et le caractere injuste de la taxe carbone qui n'est ni efficace, ni écologique. Elle a présenté un parti rassemblé, où les divergences ponctuelles n'empêchaient pas l'émergence d'une "force nouvelle et prometteuse".

    La première des socialistes a lancé de nombreux chantiers pour l'année 2010: Faire de l'emploi une priorité dans nos propositions, porter un projet de loi sur la souffrance au travail, revendiquer des moyens pour l'avenir des jeunes (emploi, apprentissage, éducation), et enfin agir concrètement contre les discriminations: accords entre les collectivités territoriales, et le secteur privé, dans le secteur du logement, de l'emploi, etc: dans le cadre des régionales notamment, le projet de maisons régionales anti-discriminations sera porté haut et fort.

    Ces voeux, clairement, indiquent un nouveau départ pour le parti socialiste, à quelques mois des élections régionales. Un vent de conquête soufflait, ce matin, dans la cour d'honneur de Solferino!

  • UN BON INVESTISSEMENT: le monde de l'éducation

    cca694e14fe9cbf6c8eed7eb0bba492b.jpgceux qui connaissent ma rapacité légendaire auraient pu s'étonner de me voir m'abonner à qqch et pourtant si! le monde de l'éducation, c'est tout simplement le journal des profs. ou plutôt du monde de l'éducation puisque, fidèle à mes engagements syndicaux anti-corporatistes, je préfère ce terme.

    qu'est ce qu'on trouve dans ce magazine, qui m'a interwiewé en mars 2007 concernant le sentiment des profs sur le vote bayrou? tout sur notre vie, nos valeurs, notre histoire...des reportages sur un ancien cancre, daniel pennac, les actualités de l'éducation, un reportage sur la précarité étudiante, un autre sur l'innovation pédagogique, un autre sur bondy blog, lancé par des lycéens de ZEP....

    c'est tout simplement l'éclate. je vous rassure, je lis toujours marianne et courrier international chez mes parents, je recois toujours régulièrement l'enseignant (SE-unsa) et l'hebdo des socialistes, mais je crois que j'ai découvert un magazine très interessant!

  • ce que cache le budget 2008!

    fc6450ab6329d3b67cda12e6e2eaaaa5.jpgConnaissez-vous l'hebdo des socialistes? vaguement dans votre boite aux lettres toutes les semaines. le format a changé, on le lit même au delà des toilettes! billets d'actu, portraits, tribunes, le petit hebdo a pris sa place dans les média partisans!

    l'hebdo de cette semaine: ce que cache le budget 2008! le budget est décrypté par le président de la commission des finances, Didier Migaud, ainsi que les conséquences du paquet fiscal, des mesures concernant les heures supplémentaires, et de ce qui nous attend encore!

    Vous découvrirez, dans cet hebdo à feuilleter ou à télécharger sur http://www.hebdo.parti-socialiste.fr/, les principales mesures du rapport balladur sur les institutions qui ne fait que toiletter la cinquième aux humeurs mégalomaniaques de NDP qui voulait absolument dominer les assemblées du haut de ses talonnettes. de la même manière, vous pourrez comprendre le débat sur le traité simplifié qui travers le parti socialiste à travers le résumé du conseil national du 25 octobre! avec l'hebdo, et son équipe de jeunes et sympathiques journalistes, découvrez des tranches d'histoire, d'actu historique et intellectuelle! 

  • de la presse, de la bastille, de NDP

    b03fe96615cc38ff5ec5d8bb1716a3a5.jpgMon dieu (je suis culturellement catholique j'assume hein cédric) j'en ai marre de regarder la télé et d'entendre les journalistes et leurs propos sarcastiques sur la gauche, leurs insinuations, de les voir faire des débats entre deux mecs de droite, de les voir utiliser des termes subjectifs ou de faire passer des positions partisanes pour des positions d'experts. ex. jacques marseille ultra libéral et historien de son état devient expert en économie! J'en ai marre de journalistes qui n'y connaissent rien et prennent la politique pour un épisode de dallas! Coup de gueule du matin.: où est l'information, je ne vois que de la communication officielle! J'ai passé la matinée à voir racontée la vie les déclarations des voyages de NDP!

     De la bastille: j'ai vendu à mes élèves une bastille purulente remplie par un roi arbitraire où les rats disputaient le pain rassi des prisonniers à des géoliers barbouillés du sang des torturés...où le salpetre et la moisissure règnent en maitre, où les guenilles des prisonniers sont aussi rayonnantes que l'obscurité des cachots qui les accueillent...et qu'est ce que je découvre dans un excellent bouquin sur la vie quotidienne des nobles au XVIIIème siècle??? que les prisonniers sur lettre de cachet étaient en fait dénoncés par leur famille pour luxure. qu'ils pouvaient aménager avec leurs meubles et leurs valets, leurs tapisseries et leurs tonneaux de vin. qu'ils jouaient aux boules dans la cour, dinaient chez le gouverneur!

    Le kiff ce que je raconte à mes pauvres élèves quand même!

    de notre divin président (NDP) que son nom soit sanctifié, je me marre déjà à l'idée de voir les députés se lever pour l'écouter une fois par an (genre l'état de l'union) et faudrait qu'ils fassent quoi aussi, sautiller sur un pied? Franchement! Bon après les débauchages continuent c'est l'éclate...Mais franchement parlons régime que voulons-nous? Encore une fois adapter un régime à une personne? la cinquieme de de gaulle, la cinquieme et demi de  nicolas sarkozy? faut arrêter! après le développement et les villes durables allons vers le régime durable! basé sur de grands principes! un régime équilibré! où l'exécutif est réactif et efficace, où le législatif a les moyens de participer à la conduite de la nation par le vote et la co-élaboration du budget (pas 10% comme aujourd'hui) et de contrôler l'action de l'éxécutif! Parlons de l'indépendance réelle de la justice, détachée du ministere (tout ce qui est administratif irait à l'intérieur). la réforme des institutions et de la justice méritent mieux que de simples détails et les boufonneries d'un président qui a du terriblement souffrir dans les cours de récréation pour être si sensible aux apparences du pouvoir.