Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

meteo

  • de la neige, de la rentrée et du monde

    neige-de-reve.jpg18h45 Je sors du bus et la neige crisse, croustillante, sous mes chaussures. C'est LA news du jour. Les flocons ne tombent plus. Ce matin, je marchais avec précaution, en arrivant au collège, trébucher et m'étaler devant mes éleves aurait été une mauvaise idée pour entamer la rentrée. Quand la sonnerie retentit, mes collègues et moi sortons tous en même temps de la salle des profs. En rang par trois, nous nous dirigeons vers la cour, je me sens revenu dans la corpo, je me sens à nouveau prof après la relâche des vacances. "Monsieur, vous êtes assortis à la neige!" C'était bien le jour pour mettre une chemise blanche...

    Arrivé dans la cour, la neige vole, j'ai face à moi toutes les classes de sixieme dont la moitié me saluent (pas de cris aigus, ils ont pas encore repris leurs bonnes habitudes). Je me trompe de classe, cherche la mienne, l'amène, à reculons (comme d'habitude) vers les escaliers. Salutations d'usage, c'est la rentrée, je reprends mes habitudes, mes repères (le cahier d'absences, les regards méchants, les carnets, les rires, les enjambées...)! Finis les climats, je commence "le peuple de la bible, les Hébreux"...mit Mühe: je ne suis pas à l'aise! Expliquer croyances et Histoire à des sixieme, c'est sensible!

    Les cours finis, c'est la vie au collège, ses lieux et ses rythmes, la salle des profs où je me cache (j'aime pas les voeux), la salle informatique où j'imprime mon dossier d'inscription pour le stage d'été des sections européennes? à Düsseldorf...c'est bien la seule possibilité de formation qui m'est offerte! Et puis c'est le RER, ce roman historique avalé de massy/Pal à Gare du Nord...Et cette apres-midi au syndicat. Cette collègue qui veut démissionner parce qu'elle n'en peut plus, qu'elle est néotitulaire et que c'est trop dur, quand on vient du sud et qu'on a tout quitté à la faveur des mutations les plus technocratiques du monde. Ces démarches au rectorat. Et des résultats peut-être? Pas sûr...des milliers d'enseignants démissionnent dans les premières années. Aucun soutien de l'institution, alors que la droite supprime l'année de stage, ce sas, ce cocon dans lequel la "vocation", ce sacerdoce pédagogique, était appréhendé dans ses difficultés, avec des tuteurs, des formateurs, des collègues qui vous soutenaient...tout ceci passé à la moulinette des économies libérales!

    Le soir, apres l'heure de RER/METRO/BUS où j'avale encore le 4eme tome de fortune de france, de robert merle (l'enfance de Louis XIII pour être précis), c'est le repos du guerrier. Les infos. C'est sacré. Et là, quelques réflexions. Nous sommes en 2009, et l'on parlera surement plus tard des années 90/2010 comme d'une guerre de religion planétarisée qui ringardise la guerre de 30 ans (1618/1648) qui avait mis l'Europe à feu et à sang. Mais je trouve que les média ont quand même leurs théâtres de guerre favoris. Je ne dénigre pas à quel point le conflit israélo-arabe est révélateur des conflits du XXème siècle, est symptomatique d'un état au peuple meutri et d'un peuple meutri sans état, mais cette crise n'est pas la seule que connaît notre planète alors que l'année 2009 démarre.

    Dans le Cachemire, au Nord de l'Inde, 3 puissances nucléaires, puissances émergentes, parmi les plus peuplées du monde, se regardent du coin de l'oeil, le doigt sur le bouton atomique. à Kerbaba, le conflit sunnite/chiite menace alors que les terrorismes se portent très bien, et que dans le Golfe d'Eden, les pirates somaliens font régner la loi de l'anarchie. Dans la région des Grands lacs africains, les machettes, dans le silence médiatique le plus total, égorgent des milliers d'innocents. Pendant ce temps, les ressources de la planète s'épuisent. L'Amazonie fait l'objet d'une appropriation territoriale méthodique du Géant de l'Amérique du Sud, alors que les surfaces agricoles sont menacés par l'intensification des cultures et l'extension des cultures OGM...L'eau est rare, des millions de personnes meurent chaque année parce qu'ils boivent de l'eau impure. C'est la première cause de mortalité mondiale. Et tous les matins, je passe 15 mn sous la douche, dépensant approximativement 20 litres d'eau, soit 3 fois la consommation annuelle moyenne d'un Cubain.