Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

otan

  • émotions indiennes, pensées méridionales...retour dans l'OTAN!

    Le TGV Avignon / Béziers roule trop lentement, "Marianne" achevée je me penche sur mon papier, et sur cette petite table tremblante qui me voit d'habitude corriger mes copies. 1300 km dans les pattes, une semaine infernale, comme toutes les semaines, avec ses nuits trop courtes et ces journées trop longues, un quotidien banalement francilien. Et quelques évènements...

    slumdog_millionaire.jpg J'ai adoré slumdog millionnaire. Dans une salle blindée d'"utopia", j'ai vu se reconstituer sous mes yeux la vie d'un bidonville indien, d'autant plus drôlement que c'est la lecon que j'acheve à peine en sixieme. L'enfance de Jamal dans les ordures, la mort de sa mère musulmane tabassée par les Hindous qui brûlent son bidonville de Mumbaï (Bombay), ou encore la survie d'un adolescent mendiant merveilleusement mise en dynamique autour d'un fil rouge: la participation de Jamal à l'émission "qui veut gagner des millions" où il grille les étapes...Ce fil rouge va à contresens du temps réel, de la vie de Jamal, de son frère Salim et de Latika. Jamal devient l'idole d'un peuple et le symbole d'un pays à la fois pauvre et émergent, où les richesses s'entassent dans un état démocratique qui peine encore à les redistribuer. L'inde qui illumine l'écran est immense, son développement et son intégration à la mondialisation trop rapide. Inégalités, torture et corruption montrent que les couleurs occidentales qui pârent ses villes-capitales masquent la réalité d'une existence misérable pour des centaines de millions de personnes. Avec slumdog millionnaire, l'Inde entre dans l'histoire du XXIème siècle, alors que le programme d'histoire, dès l'an prochain, fera à nouveau sa petite place à cette puissance émergente dans le programme de sixieme.

    - J'ai enfin fait un cours potable en section euro! Mes chers élèves ont brillamment parlé, ont participé avec grand élan au débat proposé "Europa im 21sten Jahrhundert", sur les enjeux énergétiques, environnementaux et diplomatiques de l'UE. Pour mes beaux yeux? Sans doute aussi pour les 8 especes de jus différents que je distribuais aux élèves participants...J'ai dû graisser la patte de mes élèves en dragibus sonnants et trébuchants, c'est ce que j'appelle la pédagogie du chocolat, parfaitement utile les veilles de vacances...

    otan.jpg

    La France va réintégrer le commandement de l'OTAN...que de Gaulle avait quitté en 1966. A l'époque, il s'agissait d'affirmer l'indépendance de la politique étrangère et militaire de la France, reposant sur une nouvelle force de dissuasion nucléaire, et non d'une réaction anti-américaine primaire comme certains l'ont insinué. Nicolas Sarkozy, fidèle à lui-même, n'a pu résister à afficher sa servitude atlantiste, au mépris des ambitions multilatéraliste affichées de longue date par la diplomatie française, quelle que soit la couleur des gouvernements en place. Cette politique suiviste de petite puissance dessert l'ONU autant qu'elle renforce l'OTAN comme acteur légitime du maintien de la paix et comme force d'interposition....Si l'ONU représente les peuples, l'OTAN, où la France n'a obtenu qu'un strapontin dérisoire de commandement intégré à la réforme de l'OTAN, représente quoi? Un monde bi-polaire dépassé, une alliance désuète dont la doctrine du "choc des civilisations" développée par les néo-conservateurs américaine est nuisible à la paix mondiale.

    Le TGV arrive à Béziers. J'ai quitté les neiges franciliennes pour ces terres brûlantes que j'aime tant. Dès ce matin, je retrouve les affres de la politique héraultaise, les grands sujets d'un PS biterrois dont je compte bien soutenir ardemment les efforts d'unité, de cohérence et dynamique collective qui l'animent présentément.