Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pse

  • manifesto, expresso, au bout du rouleau

    300.jpgAujourd'hui, j'ai fini la journée sur les rotules. Une journée VPM, Vitry/Paris/Massy, où je suis passé au syndicat à Paris, au collège et au lycée à Massy. 3 bus, 3 RER, 1 metro, des dizaines de personnes bousculées, des centaines de marches surmontées. Roulement grincant des RER, bruits divers et usants du métro parisien, piaillements aigus de mes chers sixieme, brouhaha braillards des troisieme, cohues des couloirs du college et de la cour du lycée, rien ne m'a été épargné.

    Café après café, heure après heure, la journée s'écoule. De la machine artisanale du syndicat à la luxueuse du collège en passant par la senseo de Vitry, le parfum âcre du café s'élève voluptueusement, jusqu'à la cour, quand la récréation trop courte ne lui laisse pas le temps de refroidir. Mes élèves sont en forme, trop en forme. en troisième, l'appel du 18 juin est lu sans conviction. Affreux pour moi! Mon cours d'aujourd'hui? A/ l'étrange défaite. Ce choix binaire Petain/de Gaulle, le renoncement ou le combat. Le choix de tous les militants, quelque part! En sixieme, le cours sur la bible fait place aux éternels questionnement. et dieu il sert à quoi? et pourquoi il passe par la mer rouge alors qu'il peut passer par la terre? et pourquoi on fait cours sur la bible il est pas laique le collège? et pourquoi on supprime pas les religions? dixit pauline.

    Peu de politique ces temps-ci...mais beaucoup de rendez-vous. Je délegue, je délegue, et je re-délegue!!! Et ma priorité c'est le boulot, notamment ce sacré voyage de section européenne sur les institutions de l'UE à organiser. Quelques passages par Gibert, pour traquer les Parot d'occasion et les histoires de Nicolas Le Floch qui me passionnent (détective du XVIIIème siècle)...et surtout, dans le RER, la lecture du manifesto du PSE, projet du parti socialiste européen pour les élections européennes de 2009. Que de bêtises n'ai-je pas entendu sur le sujet (soit c'est la panacée, soit c'est un ignoble pamphlet ultra-libéral...la vérité doit forcément être plus mitigée!)

    Les élections 2009 du parlement européen vont marquer l'actualité à la marge. elles restent des élections nationales, l'UE est appréhendée à travers des enjeux nationaux, après tout ce n'est qu'une boite à subvention pour politicards à la retraite! Cette année, je l'appréhenderai à la fois à travers mon engagement et à travers un projet pédagogique! passionnant! Le problème c'est qu'on est à peu près tous pour la paix, la prospérité et le progrès. Il doit donc bien y avoir d'autres clivages. Et bien oui, pour la gauche, une union régionale forte telle que l'UE peut être un puissant levier pour réduire les inégalités nord/sud, réguler l'économie mondiale et favoriser la convergence sociale et économique de ses membres. Mais la question des outils se pose. Et le manifesto n'y répond pas forcément. J'espere que les organisations où je milite, en revanche, seront à la hauteur!

    Que dit le PSE? Le manifesto adopté à Madrid en décembre par les chefs des partis socialistes et socio démocrates européens a un slogan: "les citoyens d'abord". Il s'articule autour de 5 axes: relancer l'économie et éviter le retour des crises financières, faire progresser la justice dans la nouvelle europe sociale, mettre l'europe en tête de la lutte contre le changement climatique, parvenir à l'égalité des sexes en Europe, donner à l'Europe une politique d'immigration pour le progrès, faire de l'Europe un partenaire fort pour la paix, la sécurité et le développement.

    Le manifesto fait un bilan du monde actuel et de l'Europe assez classique: recession, flambée des prix, jeu du marché dans l'Europe de droite...il se félicite du traité de Lisbonne, dénonce le chômage qui touche 17M d'européens, la précarité et même la pauvreté qui en touche 78M...Il propose des concepts, le fameux "decent work, decent life", mais l'Economie reste, je le regrette, au centre du projet européen, c'est d'ailleurs le premier item.

    C'est quoi le projet du PSE? Pour l'économie, le PSE se félicite d'un euro protecteur. Merci le SPD. Il exige la transparence du système financier, des obligations pour les fonds propres, la participation des salariés à la gestion des fonds de pension, la lutte contre les paradis fiscaux et le blanchiment d'argent. Rien de bien neuf, rien sur le rapport capital/travail, peu de recul sur la crise financière qui pourrait être le dernier soubresaut du capitalisme financier si encore le socialisme voulait bien porter une société (voire une civilisation?) alternative...Mais l'Europe ne serait pas l'Europe sans la technocratie; le PSE développe donc son projet pour les LGV et la mobilité durable urbaine; et même pour l'énergie. Très bien de penser aux énergies renouvelables, à la sécurité des approvisionnements, et POURQUOI alors ne pas porter le projet de pôle européen public de l'énergie pour définir un cahier des charges des réseaux et de la production énergétique et définir un semblant de politiques énergétiques qui ne se limiterait pas aux déductions fiscales et à la très utile efficacité énergétique (isolation des logements): le PSE sait mettre en avant des concepts délaissés et oh combien pertinent!

    Que propose  le PSE pour une nouvelle Europe sociale et durable? au delà de l'économie de la connaissance, de ses investissements pour l'innovation et la formation, je regrette que le PSE ne fasse que craindre des "clivages sociaux" nuisibles à la "paix sociale", où est l'idéal dans tout ca, on dirait qu'on ne fait que gérer les inégalités sans chercher à les dépasser...le PSE propose des normes sociales pour les politiques de santé et d'éducation (ce qu'on pourrait appeller traité social non?), des clauses de progrès social et environnemental dans toute la législation et les marchés publics de l'UE. Un cadre pour les services publics, voilà de beaux concepts qui mériteraient d'être précisés. C'est peut-être notre boulot! Je vois d'un bon oeil la proposition d'un accord européen sur les salaires; bon des "politiques fiscales" plus justes c'est assez vague! Quid des impots directs, de la progressivité, de la réforme de l'impot des entreprises? Le PSE doit cliver la dessus et ne se mouille pas.

    Faire des transferts technologiques massifs vers les pays du sud pour lutter contre le réchauffement climatique c'est un peu plus intéressant, et le PSE devient plus brillant quand il parle d'objectifs précis pour l'égalité des sexes, l'immigration, la paix...une gouvernance mondiale renforcée qui promeut le multilatéralisme c'est bien, mais est-ce compatible avec un engagement de l'UE dans l'OTAN qui n'est pas remis en cause par le PSE. Parler de partenariats avec ses  voisins au sud à l'est et dans le proche orient c'est bien, mais la convergence économique et sociale me laisse sur ma faim, je vois peu de propositions pour s'occuper des pays déjà adhérents et des inégalités sociales qui sont peu près d'être jugulées, entre pays mais aussi à l'intérieur des pays!