Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

religion

  • du Mistral, des étoiles et de la Bible

    Arche_Hebreux.jpgComme tous les ans, Noël est le seul moment où l'on est sûr de me trouver à Béziers. Retour en vacances, après un premier trimestre bien agité. Comme tous les ans, je prends mes marques de professeur et le premier trimestre est toujours un temps d'adaptation où l'on pose les limites comme on dit dans la profession. C'est fait, depuis novembre, le programme est bien jalonné, le moment des remédiations individuelles semble venu. Quelles remédiations seront necessaires? Enrichissement du vocabulaire en section euro et pratique plus soutenue de la langue, organisation des connaissances pour rédiger un paragraphe argumenté et lutte contre la paraphrase en troisieme, la question de l'écriture et des réponses précises et reformulées en sixieme.

    Retour en vacances dans un TGV où évidemment un enfant en bas âge installé sur le siège derrière a hurlé pendant que je corrigeais mes copies (à quand les wagons corpos?). Parfois je me repose et je bosse sur la bible. à la rentrée je commence une nouvelle leçon sur les Hébreux. Finis les climats qui m'ont duré tout le mois de décembre, à moi l'Histoire, et cette leçon fabuleusement difficile à mener. en seconde, j'avais déjà expliqué la naissance du christianisme, comme une secte dévoyée, en sixieme l'an dernier j'expliquais l'histoire d'un peuple en mélangeant copieusement histoire et croyance. Alors cette année, la rigueur est de mise. Le premier qui balance un truc religieux est collé "monsieur pourquoi on fait pas le coran? couillon, c'est en cinquieme, respecte la chronologie!"

    La première rigueur que je me donne pour le second trimestre, c'est introduire mes cours et mes séquences (ma deuxieme concernant les corrections). Une séquence sur "le peuple de la bible, les Hébreux". Alors je vais pas faire un cours de philosophie à mes élèves, évidemment mais il existe des croyances, on l'a vu avec les Egyptiens, concernant un ou des dieux et plus généralement la vie dans un potentiel au delà. Ces croyances, qu'elles nous concernent ou pas sont importantes dans notre vie quotidienne et notre histoire, dans nos paysages (églises, croix), notre temps (dimanche , noel), et notre histoire (pas mal de guerres quand même). Il est intéressant de s'interesser à leur naissance, à leurs textes fondateurs. Mais le boulot de l'historien, c'est de savoir recouper ce texte avec d'autres fragments de l'histoire, des écritures aux traces archéologiques en passant par les témoignages contemporains. Ainsi, il apparait que la Bible est l'histoire d'un peuple et de ses croyances écrit à posteriori, alors que ce même peuple était envahi. Cette histoire comprend la création du monde, l'histoire du périple des Hébreux et de ses rois. Mais ce qui est intéressant aussi c'est de s'interesser à ce document, premier traduit, premier imprimé, qui a fait tant d'histoire et d'histoires. Un texte fondateur pour les 3 grandes religions monothéistes présentes sur tous les continents et rassemblant la moitié de l'humanité au moins.

    Mais c'est noel, un moment de répit! Quelques corrections, les autres préparations attendront janvier! Ici à Béziers, mon souci c'est la Ville, ses affaires et ses histoires, son budget, que je décrypte demain, sa vie politique, que je vais débattre ce soir, et surtout, ce parfum énivrant d'histoire qui coule avec l'Orb, dans les contrebas de la cathédrale St Nazaire, et m'amène à appréhender avec angoisse le verdict des mutations, mi-mars!

  • Béziers vaut bien une messe!

    De retour dans ma bonne ville de Béziers, je m'étonne de n'entendre pas parler de campagne pour les municipales. manifestement ce ne sera pas cette année. en tout cas ca bouge pour les cantonales, comme vous pourrez le constater sur le blog de la section Béziers 2, dont le secrétaire, candidat PS pour le canton de Béziers 2, Claude Zemmour se bat pour battre l'UMP! Avec Razzy qui se bat pour pouvoir mettre en application les belles idées qu'il a porté au MJS, à Orly, ce sont les deux candidats que j'aiderai personnellement pour les futures échéances!

    mais pourquoi parler de messe alors? pas de campagne: je me repose! à noël, au delà des petits fours, j'ai du amener ma mere et ma soeur à l'église pour la messe de minuit. en bon mécréant, mon pere et moi avons préféré regarder chicken run. mais l'attente devant l'église fut fructueuse

    - à partir des affiches et prospectus nous avons pu réfléchir aux multiples activités de l'église qui reflètent une utilité publique qui mériterait d'être valorisée. hein Cédric ?  

    - la porte s'est ouverte à la fin pour laisser passage aux prêtres qui nous sont tombés dessus, laissant éclater l'hilarité de mes chères mère et soeur au vu de la scène.

    - sur le chemin du retour les dites mère et soeur , hilares, ont raconté les blagues du service, du choeur tonitruant aux hosties nauséabondes.

  • "et quand Moïse descendit du Sinaï il dit aux Hébreux : (...)"

    e880f4c1477a62af792d4bc67627777d.jpgUn prof, ca rêve beaucoup. ca prévoit pas mal. mais quand il s'agit d'arriver au cours produit, écouté, et compris, on est faché par la déperdition. venant de finir mes légumes frits (mon repas quotidien comme chacun sait) je vais pouvoir raconter ma journée...

    au delà des élèves insolents ou trop joyeux, au delà de la salle des profs où mes collègues et moi-même posons la tête sur les chaises par lassitude. au delà des douches brûlantes des matins où les yeux ne veulent pas s'ouvrir, au delà des vitres qui givrent, au delà des cris d'élèves en mal de vacances...au delà des insultes, des "remédiations", des rires et des kilometres"

    il y a parfois la pédagogie!

    pédago quoi? et oui l'histoire ce n'est pas des dates. c'est un contenu qui a du sens (ou pas diraient mes élèves aujourd'hui). c'est une vision du monde! c'est une initiation active à la citoyenneté! c'est des compétences irremplacables!

    encore faut'il mettre en oeuvre cet apprentissage.

    au programme de sixieme: le peuple de la bible: les hébreux. "en étudiant des morceaux de la bible, vous décrirez l'histoire des hébreux en montrant la spécificité de ce document historique". ouais alors bonne chance pour expliquer à tes peques de sixieme qui te prennent pour le messie. que ce que tu vas leur raconter est à "nuancer" qu'il faut "prendre du recul" et croiser les sources. à 11 ans c'est fabuleux.

    et évidemment j'ai essayé. rappellé toutes les lignes selon la bible. montré que certains épisodes se recoupaient avec  l'archéologie et d'autres pas. expliqué ce qu'était la bible, les chants, les prières! mais voila...apres deux heures et demi de cours ma grande qualité de lucidité m'a permis de reconnaître que je piétinais et que mes gentils élèves ne comprenaient que tchi. d'où reprise romancée (ils aiment bien mes histoires) où un de mes élèves jouant goliath a eu le plaisir de me terrasser avec sa fronde...

    et oui, le plus beau métier du monde...