Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rive gauche

  • On tue bien le centre-ville de Béziers!

    beziers-05.jpgNous sommes en 2008, chers Biterrois, et notre centre-ville est en train de mourrir. Asphixié et noirci par les milliers de véhicules qui le traversent, ses quartiers pittoresques tombent en ruine. Ses commerces ferment les uns après les autres alors que, au delà des grandes artères, la misère des catégories les plus précaires de la population , rejetées là par la hausse du prix des logements, s'étale au grand jour. Le soir, le centre-ville est lugubre, vide, aussi vide que les politiques d'aménagement de la municipalité de droite.

    Il est urgent de changer de politique. C'est à la gauche de porter un contre-projet pour le centre-ville. La gauche ne peut pas laisser le projet de Rive Gauche, ce centre commercial immense à 1km du centre historique, créer un deuxième centre consumériste, individualiste et purement mercantile. Nous ne pouvons pas accepter la mort du centre historique, laissé aux touristes pour la période estivale, et à l'abandon toute l'année! Il faut des mesures fortes pour sortir le Centre du déclin, de la même manière qu'il faut donner une nouvelle identité à Béziers, ancienne cité industrielle et viticole. Si la droite se satisfait de voir les supermarchés entrer dans les 5 premiers employeurs de la ville, ce n'est pas notre cas!

    Le parti socialiste ne peut pas rester les bras balants devant ce désastre annoncé, dénoncé, regretté: S'il ne peut faire entendre sa voix au conseil municipal, alors il faut se battre ailleurs pour faire de la réhabilitation du centre-ville, de ses logements, de son économie de petits commercants, une priorité. La ville peut puissament investir dans des logements sociaux décents, dans la réhabilitation des hôtels particuliers qui donneront à Béziers un nouvel éclat, et dans la promotion de l'emploi durable, de l'économie solidaire, pour redynamiser le centre-ville! C'est un choix politique!

    C'est aussi le choix de la piétonnisation, le choix des transports doux entre le centre et ses quartiers, par le développement des couloirs de bus et des pistes cyclables. Oui, ca va râler, mais Paris et Montpellier n'ont pas eu à se mordre les doigts de ces choix politiques. Réhabiliter le centre pour redynamiser Béziers, c'est aussi tourner le centre vers l'Orb en terminant les jardins de l'évêché qui, avant la révolution, devaient parvenir, par terrasses, à l'Orb, et mettre la cathédrale au centre d'un quartier "trencavel", fleuron du centre historique biterrois. Ce centre ville réhabilité et redynamisé, puissant investissement de la ville et des autres collectivités territoriales, sera le premier pas de la lutte contre un déclin lent, mais sûr, de Béziers!