Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

un monde d'avance

  • Défaites, fatigue et autres campagnes

    untitled.JPG

    Fatigue, fatigue...j'ai dormi 20 heures en 4 nuits...je reviens de l'université d'été du courant « un monde d’avance », la gauche du parti socialiste. Au-delà des brillantes interventions de Benoit Hamon et Henri Emmanuelli qui ont conclu ce weekend dans les Landes, c’est surtout une rentrée politique chargée pour la gauche, qui s’annonce à l’issue de cette réunion. Poste, Travail décent, Droits des Femmes, éducation, je serai sur tous les fronts..

     

    Temps d’élections aussi ! Alors que je commence à réfléchir aux propositions que le MJS pourra faire dans le cadre des élections régionales, en Ile de France, au candidat désigné le 1er octobre, des partielles nous rappellent désagréablement, qu’alors que la droite est en mauvaise posture (procès Villepin, faurecia, etc.), alors que la crise exacerbe les inégalités sociales, l’UMP arrive encore à triompher dans les urnes. Il n’y a donc pas d’alternative ?

     

    uma_universite_logo_vecto_10241.jpgJ’étais à Argenteuil (pas à Maurepas et à Limours, on ne peut pas être partout !), le candidat UMP Métézeau triomphe et le conseil général Val d’Oise bascule à droite, malgré l’implication exceptionnelle des jeunes socialistes dans la bataille. Alors que la presse n’est pas parvenue à étouffer les propos d’Hortefeux, une ville assez pauvre refuse ses suffrages à une exemplaire union de la gauche. L’union technique ne suffit donc pas, encore faut-il convaincre sur un programme ! C’est pourquoi je suis pour des primaires à gauche, un pack liant charte des valeurs, contrat législatif et union de la gauche !

     

    L’Allemagne se réveille avec la gueule de bois et une coalition libéralement dogmatique (Le FDP fort c’est moins d’impots, dérégulation économique et moins de services publics !), pendant ce temps, je surveillais un conducteur de bus un peu particulier alors que le car patinait sur les routes du sud-ouest

     

    Il est temps de dormir, il est temps d’agir, non pas fébrilement mais bien en prenant du recul. Et, c’est bien ce qui me manque…